RDC : le Covid-19 plombe la production du cuivre et du cobalt

In Congo profond
Glencore, Cobalt

Le Covid-19 fait peser une forte incertitude sur l’économie de la RDC, notamment quant à la production du cuivre et du cobalt. Les perspectives pour l’année 2020, et c’est le ministre des mines qui l’indique, ne sont plus bonnes.

Willy Kitobo craint que la baisse de la demande du cuivre et du cobalt, ne contribuent avec d’autres facteurs, à une crise sociale. 

Le cuivre et le cobalt sont deux produits miniers phares que le pays exporte et qui rapportent le plus de fonds au trésor. 

Du cuivre et du cobalt, et la crise de Covid-19 !

A eux seuls, indique une analyse du ministre des mines, ils ont contribué pour 25,4% du PIB en 2017. À raison de 16,5% pour le cuivre et 8,9% pour le cobalt ; et pour 29,3% du PIB en 2018, à raison de 15,8% et 13,5% respectivement pour le cuivre et le 

cobalt.

En 2017,la contribution du cuivre et du cobalt au PIB brut était de 29,2% et de 32,3% en 2018, selon les données provisoires de la 

BCC. Willy Kitobo note aussi que cette contribution est de 96,05% par rapport aux recettes d’exportations de 2017 et de 95,28% par rapport aux recettes d’exportations de 2018.

Lire | Coronavirus oblige les dirigeants de RDC à faire leur devoir : « gouverner » (D. Mumengi)

C’est autant dire l’importance du secteur minier pour l’économie de la RDC. Or, à cause de la crise mondiale de Covid-19, la demande de ces produits baisse.

Notamment en Chine. Il faudra donc compter sur le relèvement rapide de ce pays, de la crise de Coronavirus pour espérer une reprise des prix de cuivre zt et de cobalt. 

Mais le confinement des populations décidé par les autorités nationales ainsi que la proclamation de l’état d’urgence ne facilitent pas non plus la production.

Le transport des bien bloqué par le confinement 

Sur le plan international, cette mesure pourrait aussi impacter le transport des marchandises, y compris de la RDC vers le porteur-africain de Durbain. Pays à ce jour secoué par le Covid-19 qui a réduit les contacts avec l’extérieur.

Ceci renforce le risque de récession de l’économie en 2020, comme l’a annoncé récemment le FMI (Fonds monétaire international).

« Si la situation liée à la pandémie du COVID-19 perdure, avec effet de contagion dans d’autres pays de notre zone d’échange tels que la Tanzanie et le Kenya, il y a un risque de perturbation de l’offre du cuivre et du cobalt en provenance de la RDC sur le marché international, sachant que notre pays est le principal pourvoyeur de cobalt », analyse Willy Kitobo.

La RDC ne saurait pas non plus tenir le coup si d’autres producteurs mondiaux se ces metaux, le cas du Chili, venaient brusquement à arreter la production minière.

Le risque d’une crise profonde 

Alors, les conséquences au niveau national seraient dramatiques. L’économie nationale en souffrirait fortement, et le pire à craindre serait de voir vite émerger une crise sociale. 

Lire aussi | Covid-19 en RDC : le comble de la légerté!

Puisque, note le ministre des mines, « l’onde 

de choc qui en résultera atteindra tous les secteurs de l’économie, de la sous-traitance aux petits fournisseurs, sans parler du secteur bancaire, etc.»

Mais à ce jour, la situation n’est pas encore aussi alarmante, tempère la note du ministre des mines.

En effet, indique la même source, les statistiques provisoires du 1er trimestre 2020 montrent que les exportations de cuivre ont augmenté de 12,75% par rapport au 1er trimestre 2019. Cela, malgré « le fait que l’augmentation n’ait été que de 4,02% et 9,95%, respectivement pour les mois de février et mars 2020. »

Les condition d’une reprise de production 

Une légère augmentation est aussi mentionnée sur l’exportation du cobalt au cours de la même période. Surtout, au premier trimestre, la production de cuivre n’a pas été affectée par le Covid-19.

Il faudrait donc que la durée de confinement, avec proclamation des états d’urgence au niveau des pays, pour que la production et le trafic international des bien reprennent.

C’est d’ailleurs aussi la condition pour que cesse la réduction, observée dans plusieurs entreprises minières et des services, des équipes de production.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Corruption, Cobalt, Redevance minière

Redevance minière : la gestion des ETD ne rassure guère

Six organisations de la société civile demandent au gouvernement de la RDC de réagir pour éviter la Corruption et

Lire plus...

Intox! Pas de défense ayant consisté en une séance de danse à l’Unilu

« C'est une intox »! C'est ainsi que réagit Boniface Ruku, assistant à l'Unilu. Il est aussi secrétaire de

Lire plus...

UCOFEM sensibilise les journalistes contre la corruption à Lubumbashi

Les journalistes peuvent jouer un rôle important, par leur rôle éducatif, contre la corruption. Seulement beaucoup restent aphones sur

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders