Églises en RDC, pour quel impact social?

In Actualités
Lubumbashi, églises

Depuis environ 20 ans, la République Démocratique du Congo connait un éveil évangélique considérable. Aussi voit-elle sur toute son étendue nationale naître ça et là des églises de manière effrénée. Pendant ce temps, la précarité sociale reste criante. Et beaucoup de ces églises ne font rien ou presque pour la refréner.*

Pourtant l’église, sans distinction de dénomination, devrait être un soutien social inégalable au gouvernement de la RDC. C’est à se demander si les églises toujours plus nombreuses devraient continuer dans le désordre actuel.

Église, institution d’appui au développement*

Il n’est pas rare en RDC de voir sur un espace qui frôle le kilomètre carré toutes les dénominations d’église opérer presque chaque jour. Catholique, pentecôtiste, protestante… Toutes s’activent au gain des âmes. Peu seulement, en plus de leur mission existentielle, participent aux efforts de développement et de cohésion.

La loi n°004 du 20 juillet 2001 sur les ASBL, y compris les associations confessionnelles, reconnaît à l’église le rôle d’appuyer le développement national dans tous les domaines de la vie sociale.

Lire |Des ministres qui ont la confiance du peuple, demandent les confessions religieuses

De même l’arrêté ministériel N’ 278/CAB/MIN/GS/2003 du 6 février 2003 veut aussi que l’église tienne en compte la promotion du bien-être collectif et du développement du pays.

C’est notamment la construction d’orphelinats, d’hospices de vieillards, de centres de récupération et d’alphabétisation. L’église peut également ouvrir des écoles de métier pour diminuer le chômage et la délinquance parmi les jeunes. Elle peut aller jusqu’à favoriser la population d’accéder aux services de base, comme l’eau potable, surtout en zones rurales.

Gagner des âmes sans se préoccuper des âmes*

Cependant, dans la pratique beaucoup de leaders d’église ignorent cette dimension sociale. Ils ne se contentent qu’à gagner les âmes sans se préoccuper de la vie sociale de la population.

Préférant l’anonymat, un pasteur n’a pas caché son regret lorsqu’il voit ” __l’église sombrer dans le dépérissement de ses droits et devoirs entant qu’unité de la rééducation sociale potentielle et bras droit du gouvernement pour le maintien et la promotion du développement durable du pays_ .

C’est ainsi qu’on peut  voir des églises construites avec goût et luxure, à la tête des quelles des responsables nageant dans l’abondance et avec embonpoint, mais dans un environnement où la population vautre dans la pauvreté sans aucune assistance de l’église allant dans le sens de promouvoir le développement de la communauté.

Un financement de 60% pour les églises*

Par ailleurs, considérant de nombreux services que l’église doit rendre à la nation, elle se trouve en état de droit au soutien du gouvernement pour lui permettre de remplir bien son rôle d’une véritable institution qui doit appuyer le développement.

C’est ainsi que sous d’autres cieux, à l’image de la Zambie, l’église officiellement reconnue avec un pasteur qualifié, bénéficie d’un soutien de 60% de la part du gouvernement pour lui permettre d’axer ses services au bénéfice de la population.

Selon le rapport 2020 de la société Target SARL, structure basée à Kinshasa spécialisée dans les études du marché et sondage, environ 70% de congolais fréquentent les églises. Le gouvernement de la RDC devrait donc ordonner ce qui pourra permettre une stabilité garantie aux églises et de se servir d’elles comme outil potentiel pour le développement social du pays.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Colonisation belge

Colonisation belge, RDC : Un descendant de Léopold II dit ses regrets

Son image, dans le Congo qui a été durant 30 ans sa propriété privée, a vite fait le passage

Lire plus...
Justice, Devin

Les 3 actions de Célestin Tunda contre l’indépendance de la justice en RDC

En une année et demie, le ministre de la justice Célestin Tunda ya Kasende a un bilan. Seulement, celui

Lire plus...
État d'urgence, RDC

Félix Tshisekedi et l’obligation de rupture

Il ne pouvait en être autrement, pour Félix Tshisekedi, que d'être un président de rupture. En vain il

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders