RDC, EPST: à Lubumbashi, certaines écoles reprendront à leur manière

In Actualités
Ecoles publiques, Elèves

Face au calendrier réaménagé et serré suite au covid-19, certaines écoles à Lubumbashi fabriquent leur propre sauce. Elles reprendront certes les activités scolaires, mais pas selon l’esprit de Willy Bakonga, ministère de l’EPST.

En principe les activités reprennent ce 3 Août 2020 dans les écoles. Willy Bakonga, ministre de l’EPST, a même confirmé cette date hier 27, juillet.

Dans sa communication d’hier, il a égrainé les dates et modalités d’application pour l’effectivité de cette reprise.

Reprise controversée des écoles à Lubumbashi

Dans la pratique, cette politique du ministre de l’enseignement, n’est pas sans opposition.

Dans une odeur du bois et de la poussière d’une salle de classe vide à Lubumbashi, David a un regard orienté vers l’horizon.

Lire |RDC, Covid-19: des tests sont effectués sur les animaux avant l’ouverture des parcs

Pour cet enseignant de chimie, une fraiche quarantaine, “le calendrier du ministère de l’enseignement n’est que formaliste.

Pieds trempés dans ses souliers beiges. David livre donc la confidence de son école sur la reprise.

Les examens se feront à la maison pas à l’école.

Il explique donc que le 3 Août correspond , pour son école, à la convocation d’élèves de classes non terminales pour la prise des questions.

Les élèves iront donc les travailler à la maison pendant 10 jours. Après, ils ne rentreront le 14 que pour déposer et avoir leurs notes.

Les frais sont obligatoires

Mais pour le dépôt, il faut avoir payé les 3 mois. C’est-à-dire ” _les mois de d’avril, de mai et de juin_ ” détaille David.

Cette condition ressemble cependant à une anarque. D’autant plus que tous ces mois ont été blancs.

” _c’est vrai que les élèves n’ont pas étudié pendant ces mois. mais l’argent qu’ils vont payer, va motiver les enseignants. pour la correction des copies et les activités de proclamation des résultats._ conclut-il.

Pas de proclamation à l’école

Après le paiement des frais et le dépôt des copies d’examens, les élèves resteront à la maison. Ils ne viendront que pour le début d’une nouvelle année scolaire.

Seuls les parents pourront prendre les résultats et les communiquer à leurs enfants.

Difficile de croire à la transparence dans ces conditions. Surtout qu’au sein même du corps enseignant l’idée d’une reprise formaliste ne quitte pas les couloirs.

” _on devrait carrément déclarer cette année blanche, mais malgré la reprise, elle ne sera que formaliste_ explique sa collègue.

En Mars dernier, le président de la république Félix Tshisekedi avait décrété l’État d’urgence sanitaire.
L’ objectif était de frainer la propagation de covid-19.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

FCC

Majorité FCC : « rien ne se fera légalement contre elle et sans elle » (Députés)

Les députés FCC que dirige l'ancien président Joseph Kabila réaffirment leur majorité. La rixe avec le camp présidentiel se

Lire plus...
Bois rouge (Mukula)

Le pillage du bois rouge a repris dans le Haut-Katanga

Dans le Haut-Katanga, en territoire de Kasenga, le pillage du bois rouge continue. Et ce en dépit d'un document

Lire plus...

Haut-Katanga : la pêche suspendue pour trois mois

Le gouvernement provincial a ordonné la fermeture de la pêche dans les eaux du Haut-Katanga. La décision prendra trois

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders