Tourisme : Nord-Kivu, une beauté tant méconnue des Congolais

In Actualités
Arc de Virunga, Kahuzi Biega

Riche en beautés naturelles, le Nord-Kivu est pour beaucoup un lieu de grand bonheur de tourisme en RDC. Mais la province vautre dans l’insécurité persistante qui fait peur aux touristes. Aussi bien nationaux qu’internationaux.

Déjà dans le repli de Goma, s’enchaînent les monts Virunga. Ils bordent la route et se dressent au dessus d’une haute plaine à la terre noire et fertile couverte d’une abondante végétation du Nord-Kivu. Cette chaîne compte des centaines de cratères de toute taille dont le Nyiragongo , 3 468 mètres. Difficile de s’en passer lors d’un voyage de tourisme.

En face du lac Kivu, s’étend généreusement l’île de Tchegera, inhabitée, mais squattée pour son écosystème. En même temps des chimpanzés font des cascades dans le Tongo. Ce site comprend plusieurs collines boisées sur un champ de lave de Nyamulagira.

L’ odeur du Nord-Kivu se sent à Lubumbashi

Les images envoûtantes du Nord-Kivu ne cessent toujours de s’activer dans la mémoire de André Kasongera. installé à Lubumbashi depuis 10 ans, il affirme même « sentir l’odeur du Nord-Kivu au travers des photos ». Alors qu’il est à environ 2000 km de là.

Affable et émérite dans la photographie, cet ex-randonneur n’espère plus revoir sa province en proie aux conflits. Mais aux murs de sa maison à Lubumbashi, tiennent des photos dont la plupart sont plastifiées. Elles lui permettent de se remémorer le Nord-Kivu dans toute son authenticité.

Lire | Crime environnemental: un colonel de l’armée condamné à Goma

En plus, quittant sa galerie murale de son salon, il se plonge dans la pénombre de sa pièce. Puis réapparaît en brandissant une autre photo montrant un paysage urbain très riche. C’est la ville de Goma vue avec l’œil d’un oiseau.

« Notre province est riche en beauté. Mais les conflits qui sévissent dans la toute la partie Est du pays ternissent son image. D’ailleurs si on quitte le cycle de violence , la province sera une destination touristique très attractive. Et l’économie de tout le pays connaitra son essor », légende-t-il.

Du tourisme pour lutter contre le chômage

Sous d’autres cieux, la croissance économique s’appuie aussi sur le tourisme, même urbain. Ce qui ne serait pas le cas en RDC. Pourtant cela devrait être une réalité dans des régions et villes possédant les richesses touristiques.

Au Nord-Kivu par exemple, en plus des conflits armés, le manque des politiques et stratégies pour booster le tourisme fait défaut. Alors que ce secteur devrait contribuer à la relance de l’économie de la province, et du pays. Mais aussi créer des emplois pour les populations locales. Acte qui contribuerait à la baisse drastique des conflits armés.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Artémisia anua

RDC: une industrie verte pour sauver son économie ?

Penser à une industrie verte en RDC Devient de plus en plus indispensable. Surtout que le débat sur le

Lire plus...
Ecofoot Katumbi, stade TP Mazembe

Linafoot : Le championnat ne démarrera pas à la date indiquée

La commission de gestion de la Linafoot (Ligue Nationale de football) a décidé de renvoyer le démarrage de son

Lire plus...
Mines, Code minier, Développement durable, Cobalt

Mines artisanales en RDC: les mineurs en danger permanent

Lorsqu'ils s'engouffrent dans les galeries pour découvrir les filons, les travailleurs des mines artisanales congolais risquent énormément leur vie.

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders