Projet de budget 2021: la gratuité de l’enseignement en danger ?

In Actualités

Vendredi 16 Octobre, la 53° réunion du conseil des ministres a adopté le projet de budget 2021. Un projet présenté en équilibre, dépenses et recettes à hauteur de CDF 14.247.5 milliards. Soit près de USD 6,8 milliards.

« Ce budget de budget 2021 dont l’adoption est proposée, est dans la droite ligne de la préfiguration déjà adoptée par le conseil des ministres. Le budget reflète les avis des membres du gouvernement sur les actions phares qu’ils entendent réaliser en 2021 », a rapporté le compte-rendu du conseil des ministres.

Des controverses autour du projet de budget 2021

Déjà sur les réseaux sociaux, ce projet de loi suscite des interrogations et inquiétudes. Un projet de loi dérisoire pour des chantiers colossaux du développement, beaucoup pensent que ce cercle vicieux ne garantit pas l’émergence du pays. Surtout que « chaque année, on nous annonce une croissance. Mais la reddition budgétaire nous ramène aux mythiques 5MRD$ », constate dans son tweet RDC Introversion.

« On est loin des promesses de campagnes dithyrambique de FATSHI. En comparaison, celui de la seule ville de Paris était de 11, 4 milliards d’euros pour 2019. Et on veut faire du Congo l’Allemagne ? », s’interroge pour sa part Youyou Mutu Mosi, Activiste des Droits de l’Homme.

2,8 milliards pour la gratuité de l’enseignement en RDC

Finalement, c’est sur la gratuité de l’enseignement qu’un doute épais commence à émerger.

Assise dans son fauteuil aux motifs léopard, main droite délicatement posée sur l’accoudoir, Solange Safi nourrit plus des questions qu’elle n’en a les réponses. « N’est-ce pas le président nous a promis une croissance budgétaire annuelle? L’ année passée c’était 11 milliards, mais pourquoi 6,8 milliards cette année ? Est-ce que la gratuité de l’enseignement n’est pas en danger. »

Sur ce point, les prévisions pour l’année scolaire 2019-2020 indiquaient 2,8 milliards pour tenir la gratuité de l’enseignement en RDC. C’est ce qu’avait aussi précisé le Secrétariat Général à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnelle. Une somme qui avoisine déjà le Un tiers de l’ensemble du projet de loi des finances 2021.

Et qui maintenue comme telle, tend à révéler l’impossibilité de tenir normalement la gratuité de l’enseignement en RDC. Car « les défis ne sont pas seulement liés à l’éducation» tranche, Matope Lunfukwe, un jeune Habitant de Lubumbashi.

Mais, « nous sommes pour la gratuité de l’enseignement. Mais nous redoutons que les choses s’arrêtent au regard du projet de loi des finances 2021 », relativise pour sa part Robert Mbuyu.

Pour l’exercice 2020, le Budget promulgué était de 11 milliards. Mais à cause de la covid-19, ce budget a connu une réduction de près de 31%. C’était à l’issue du Plan de Trésorerie que le ministre des Finances avait présenté en février 2020. En dépit de cette première réduction, le gouvernement n’était pas en même de mobiliser les fonds nécessaires.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

FCC

Serment de Hauts magistrats : les tensions montent d’un cran à Kinshasa

En RDC, les Hauts Magistrats nommés à la Cour Constitutionnelle prêtent serment Mercredi 21 Octobre au palais du peuple.

Lire plus...
Azarias Ruberwa, Assemblée nationale

Minembwe : Azarias Ruberwa à l’Assemblée Nationale

Le ministre de la décentralisation, Azarias Ruberwa, a été invité à l'Assemblée Nationale. dans l'affaire commune de Minembwe. La

Lire plus...
Insécurité alimentaire

Insécurité alimentaire en RDC : la FAO veut 165 millions USD

Plus de 21 millions de personnes connaissent une situation d'insécurité alimentaire en RDC. Pour y mettre fin, la FAO

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders