Très drôles, ces politiciens et citoyens Congolais

In Politique
RDC, Justice, Grève de magistrats, Félix Tshisekedi

Les deux s’inspirent couramment, toujours dans le rêve ou souci de s’influencer. Les citoyens congolais, généralement plein dans la caricature des faits politiques ou des politiciens, sont parfois de vrais artistes.

Les seconds, rivalisant de belles langues et formules, s’improvisent de temps en temps dans les arts. Il faut partir de l’actualité, en cette fin octobre 2020. Une formule fait du succès : « maître nageur », ou ses variantes du genre « apprendre à nager ». Dans ce billet, on se limitera à cette seule notion.

Maître nageur

Très vif dans son parler, Jean-Marc Kabund qui assure l’intérim du président de l’UDPS devenu président de la RDC, Félix Tshisekedi, est taquin. Au plus fort des tensions interminables entre son parti et la majorité parlementaire de Joseph Kabila, il lançait un ultimatum en 2019…

« Je ne veux pas que, demain, des gens apprennent à nager dans le Fleuve Congo », avertissait-il le FCC, le 13 novembre 2019. Il dénonçait alors le blocage de l’action du président Tshisekedi par la coalition de son allié Joseph Kabila.

Mais lorsque, à cause de ses critiques, Kabund a perdu son siège de premier vice-président de l’Assemblée nationale, ses détracteurs sont devenus plus rieurs. Le maître nageur s’est noyé, pouvait-on lire sur les réseaux sociaux.

Nager, pour fuite vers l’étranger

Membre de l’UDPS, lui aussi, Augustin Kabuya revenait en janvier 2020, sur la même formule. « Si le chef de l’État donne seulement un mot d’ordre, les gens vont nager comme l’avait dit Jean-Marc Kabund », lançait-il.

Beaucoup de citoyens congolais s’amusent à répéter que l’on passe à la nage pour la majorité de Joseph Kabila. C’est-à-dire, une traque qui ferait fuir des personnes soupçonnées de crimes.

Mais la formule apprendre à nager, Nager, ou maître nageur demeure. Elle est de plus en plus présente dans les discussions autour de l’avenir de la coalition de Joseph Kabila qui visiblement, ne plaît plus à Félix Tshisekedi.

Lire | Discours du chef de l’État : l’ECC salue une adresse de conciliation

Nager, dès lors, prend le sens de fuire le Congo, pour y avoir commis des crimes avant le nouveau régime. Nager, parce que la porte de fuite la plus à la portée de Kinshasa, c’est Brazzaville, au Congo voisin. Or, il faut pour y arriver sauf, savoir justement non pas voguer, mais se débrouiller à la nage.

C’est supposé qu’en situation tendue, de fuite, les moyens de transport ordinaires seront devenus difficiles d’accès, voire dangereux. La nage, tout autant périlleuse qu’elle soit, étant alors l’alternative la plus à la portée.

Artistes, ces citoyens congolais rieurs !

D’où les appels à s’entraîner dès aujourd’hui. C’est un appel à réguler sa parole, son intervention dans un régime qu’on ne contrôle plus seul. N’est-ce pas artistique, ces expressions ?

Alors, il vaut mieux que ce billet note le fait que la RDC, et particulièrement la capitale Kinshasa, soit un atelier d’art à ciel ouvert. Ses citoyens regardent souvent des évènements, avec des yeux pleins d’inspiration et de créativité.

Tout cela, faudra-t-il oser l’affirmer péremptoirement, pourrait bien servir d’une sorte de catharsis dans ce pays où il est parfois plus facile d’être pessimiste que le contraire. Râleurs, les Congolais le sont; on sait pourtant que peu, qu’ils sont aussi des rieurs.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Corruption, Cobalt, Redevance minière

Redevance minière : la gestion des ETD ne rassure guère

Six organisations de la société civile demandent au gouvernement de la RDC de réagir pour éviter la Corruption et

Lire plus...

Intox! Pas de défense ayant consisté en une séance de danse à l’Unilu

« C'est une intox »! C'est ainsi que réagit Boniface Ruku, assistant à l'Unilu. Il est aussi secrétaire de

Lire plus...

UCOFEM sensibilise les journalistes contre la corruption à Lubumbashi

Les journalistes peuvent jouer un rôle important, par leur rôle éducatif, contre la corruption. Seulement beaucoup restent aphones sur

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders