Zoé Kabila et Jacques Kyabula aux consultations

In Politique

Les gouverneurs du Tanganyika, Zoé Kabila et du Haut-Katanga, Jacques Kyabula sont arrivés mercredi 11 Novembre à Kinshasa. L’ intérêt étant de participer aux consultations nationales qu’a initiées Félix Tshisekedi, président de la RDC.

Ainsi l’arrivée de ces deux gouverneurs, comme d’ailleurs d’autres, est une réponse à l’appel du ministre de l’intérieur. Quelques heures avant, Gilbert Kankonde avait ordonné à tous les gouverneurs de province de se rendre à Kinshasa pour les consultations présidentielles.

Zoé Kabila aux consultations, une formalité ?

Seulement, l’effectivité du déplacement de Kinshasa de Zoé Kabila et Jacques Kyabula, alimente quelques interrogations. Puisque tous deux, en plus d’être administratifs, sont membres du FCC.

Une plateforme qui ne cesse d’opposer son refus à toute idée de dialogue en déhors de l’accord de la coalition. Formule qui tend par ailleurs à rejeter les consultations nationales.

C’est précisément ce qu’avait indiqué le communiqué du Front Commun pour le Congo. « le FCC reste ouvert au dialogue avec le président Tshisekedi. Mais au sein des structures, et mécanismes prévus bn par l’accord de coalition», a-t-il indiqué.

De ce fait, beaucoup craignent que la participation des gouverneurs, membres du FCC, ne soit une formalité. Laquelle formalité les empêcherait de faire des propositions salutaires pour la nation.

Lire | Consultations Nationales : Denis Mukwege veut un Tribunal International pour le Congo

Surtout que « les consultations nationales ne sont pas les eaux de baptême. Où l’on entre pécheurs et on y sort convertis comme les prétendent nos frères Talibans. Les adeptes du FCC peuvent y entrer et y sortir affermis, endurcis et déterminés pour le FCC», constate Muteba Branham, analyste.

La RDC est encore loin de sa chance

Finalement, beaucoup commencent à remettre en question l’issue favorable des consultations nationales. D’autant que les protagonistes de la crise politique. Et plus largement encore les invités aux négociations feraient preuve d’hypocrisie.

C’est le cas de Chirac Nkulu. Assis sur une pierre perdue derrière le Home 7 de l’Université de Lubumbashi, cet étudiant en Informatique se gratte le front comme pour trouver des réponses à ses questions. En vain.

En même temps, il laisse poindre un sourire en coin avant de conclure anticipativement. « La RDC est encore loin de sa chance», commence-t-il. Puisque « je ne vois pas comment la participation des gouverneurs du FCC peut changer la donne politique si la plateforme elle-même rejete les consultations» s’interroge Chirac

«En plus sans le véritable FCC aux consultations, celles-ci perdent même de valeur. Je me rappelle même de l’échec du dialogue sous Edem Kojo. Lequel avait imposer un deuxième parce que la vraie opposition était absente», rappelle-t-il.

UDPS pour une marche de soutien aux consultations

Comme lui, Jean Mahanga fait une lecture pessimiste de la participation des gouverneurs FCC aux consultations. Et plus généralement de l’aboutissement heureux de ces pourparlers.

Arpentant le terrain vague animé de coups de sifflets. Et en contre-bas du Home 9 de l’Unilu, cet étudiant en droit pense que « les consultations vont être plus un problème qu’une solution en RDC », commence-t-il aussi.

Sur un ton chargé de regret, il enchaîne :
« je n’attends rien de ces consultations. Parce qu’elles ne vont pas résoudre la crise que connaît le pays. Je pense que la stabilité tient à l’organisation d’élections crédibles et démocratiques.»

Finalement, c’est dans ce contexte que le secrétaire général de L’ UDPS annonce une marche de soutien aux consultations nationales samedi 14 2020.

Augustin Kabuya accuse le FCC de monter un coup contre le chef de l’État. «C’est pour avoir envoyé des correspondances un peu partout contre la démarche du président», pense-t-il.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Corruption, Cobalt, Redevance minière

Redevance minière : la gestion des ETD ne rassure guère

Six organisations de la société civile demandent au gouvernement de la RDC de réagir pour éviter la Corruption et

Lire plus...

Intox! Pas de défense ayant consisté en une séance de danse à l’Unilu

« C'est une intox »! C'est ainsi que réagit Boniface Ruku, assistant à l'Unilu. Il est aussi secrétaire de

Lire plus...

UCOFEM sensibilise les journalistes contre la corruption à Lubumbashi

Les journalistes peuvent jouer un rôle important, par leur rôle éducatif, contre la corruption. Seulement beaucoup restent aphones sur

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders