UCOFEM en Campagne contre la Corruption en RDC

In Actualités

L’ Union Congolaise des Femmes des Médias s’engage à lutter contre la Corruption en RDC. Dans cette optique, l’UCOFEM a lancé mercredi 18 Novembre à Lubumbashi une campagne dénommée : Agissons contre la Corruption dans la chaine pénale.

D’une durée de 22 jours, soit du 18 Novembre au 9 Décembre, cette campagne de UCOFEM s’inscrit dans le cadre du projet KULETA HAKI 2. Un projet qui, lui aussi, vise à soutenir la lutte contre la Corruption à Lubumbashi. Et plus largement encore en RDC.

UCOFEM contre la Corruption endémique

Par cette campagne, UCOFEM vise essentiellement à sensibiliser, et informer la population sur les pratiques de corruption ainsi que les conséquences. Plus particulièrement les pratiques de corruption dans le système judiciaire congolais.

Lequel système favoriserait la corruption dans le pays. C’est à l’image des frais illégaux qui ont tendance à soutenir les procédures judiciaires. Situation qui pousse L’UCOFEM à éveiller la vigilance des justiciables sur ces abus.

Une démarche qui semble par ailleurs difficile lorsqu’on sait que les personnes qui ouvrent des dossiers judiciaires sont parfois parties prenantes à la Corruption.

Des stratégies de lutte contre la Corruption

Néanmoins, pour y arriver, UCOFEM avec ses partenaires compte mener plusieurs activités. Entre autres la production d’un podcast en 5 épisodes de 5 minutes.

Aussi une chanson , désormais hymne contre la Corruption, que produira l’Homanix Kianzila, artiste Lushois. Le moment culminant de la campagne est la caravane motorisée. Laquelle campagne sillonnera 5 communes de la ville de Lubumbashi précisément les communes Kenya, Lubumbashi, Katuba, Kampemba et Rwashi.

La corruption en forte hausse en RDC

Par ailleurs, selon le rapport de 2019 de Transparency International, la RDC est parmi les pays les plus corrompus du monde. Dans ce sens, elle affiche une note de 18/100 de satisfaction seulement, soit une baisse de deux points par rapport à 2018.

Autrement dit, la Corruption a augmenté dans le pays. Et gangrène toute la société. En plus elle prend des formes multiples. Notamment financières, morales, et peut, d’une certaine manière, se traduire par le harcèlement sexuel contre les femmes.

Seulement, devant cette situation, la quasi-totalité des Congolais semble la banaliser. Et par conséquent, développe une attitude de tolérance vis-à-vis de ce fléau.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Terrorisme à Beni

Du terrorisme à Beni: la thèse avance de plus en plus

Du terrorisme à Beni, et internationale, en plus. L'idée fait son bon nombre de chemin dans l'Est de la

Lire plus...
Fardc, bastion des ADF

Triste année 2020 pour Beni

L'année 2020 s'est achevée dans les larmes, dans le territoire de Beni, dans le Sud-Kivu. Entre 17 et 22

Lire plus...
Le RAM (Registre des appareils mobiles)

Le RAM toujours incompris en RDC

La taxe sur les téléphone, connue depuis peu sou l'appelant RAM, devrait rapporter quelques 533,5 millions de dollars à

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders