Noël Tshiani défend sa proposition de loi sur la nationalité

In Politique
Noël Tshiani Mwadianvita

Noël Tshiani Muadianvita se défend et défend sa proposition de loi controversée sur la nationalité. Il en est plutôt fier et la tient pour utile. C’est le moins qu’on puisse dire, pour peu qu’on lise ses réactions aux principales critiques formulées jusqu’ici. Tout se passe en public, sur Twitter.

D’abord, il faut noter que Noël Tshiani Muadianvita rejette le qualificatif « loi sur la congolité ». Et, il ne s’empêche pas chaque fois de rappeler ses 2 axes : le Verrouillage de l’accès aux fonctions de souveraineté. Et, ensuite : l’irrévocabilité de la nationalité congolaise d’origine. Même s’il revient peu sur la rhétorique qui divise : « être de père et de mère » Congolais !

Recouvrer la nationalité d’origine

En même temps, Tshiani affiche son optimisme en annonçant que 10 millions de Congolais vont recouvrer leur nationalité perdue du fait d’avoir acquis une autre nationalité. Tout cela, une fois la loi votée et promulguée. « La loi bénéficie d’un soutien appréciable de la majorité des congolais », l’a-t-il dit au patron de la radio Top Congo, le 15 juillet 2021.

C’est fort de ce soutien qu’il n’entend pas reculer, malgré de nombreuses critiques qui se sont fait un écho jusque dans l’église catholique. Il y a une semaine, à Lubumbashi, le cardinal Ambongo dénonçait une loi qui divise. Et Tshiani a répondu quasiment dans l’heure au Cardinal.

Lire aussi | « La congolité », le projet de loi Tshiani plombe l’unité des Congolais

« Votre Éminence, La proposition de Loi Tshiani n’a rien à avoir avec la Congolité, mais plutôt avec le Verouillage de l’accès à la présidence de la RDC et aux fonctions de souveraineté nationale. La loi n’écarte personne de la citoyenneté congolaise. »

Des piques de Noël Tshiani Muadianvita

Puis, parfois le Mwadianvita se montre quelque peu baroudeur. Comme sur ce tweet où, pour expliquer le verrouillage qu’il propose, recours à l’image de Lumumba, sa fille en mains. « Protégeons notre pays contre les infiltrations et ingérences étrangères au sommet de l’Etat. La souveraineté nationale n’a pas de prix », lance Noël Tshiani.

Parfois encore, Tshiani essaie de s’appuyer sur les passions, et le débat lui-même de nationalité ou de souveraineté est passionnel, par essence, en effet. « La loi Noël Tshiani est dans la Bible », peut-on lire sur une image illustrant son tweet. Celui-ci, rappelle beaucoup d’autres commentaires du candidat malheureux à la présidentielle de 2018 : « Avec la Loi Tshiani, nous allons retrouver la fierté d’être congolais qui seront toujours dirigés par un congolais de souche comme nous. Dressons donc nos fronts longtemps courbés. »

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Œuvre d'art sur Monusco

 « Funga ritsho », ou la passivité de la Monusco en RDC

« Funga ritsho », pour « ferme l’œil », en kiswahili (de Lubumbashi), est une œuvre urbaine peu ordinaire.

Lire plus...
Butembo, Entrée Prison de Kakwangura

Nord-Kivu : Assaut rebelle sur la prison centrale de Butembo

Autour de la prison de Butembo, des détonations d’armes ont perturbé le sommeil de la population, la nuit du

Lire plus...
Jean-Marc Kabund devant un groupe d'élèves à l'assemblée nationale - RDC

Kabund à Makala : 2 erreurs qu’on pouvait éviter

La justice a placé Jean-Marc Kabund, récemment passé dans l'opposition, sous mandat d'arrêt provisoire. Ce mardi, l'ancien vice-président et

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders