Rossy Mukendi: la décision du jury renvoyée au 10 janvier 2022

In Actualités
criminalité à Lubumbashi

La Cour militaire de Matete qui siège à la prison de Ndolo à Kinshasa n’a pas rendu sa décision comme prévu le lundi 3 janvier 2022. L’audience, dans le procès de l’assassinat de Rossy Mukendi le 25 février 2018, viendra après. Pour cause, la commissaire de la police Lokeso Koso Carine ne se sent pas bien. La cour l’a inculpée pour meurtre et violation des consignes. Elle l’a pourtant reçue comme renseignante.

Selon le média en ligne Actualite.cd, l’audience aura lieu le 10 janvier prochain dans l’affaire de meurtre de Rossy Mukendi. Plusieurs personnes ont défilé devant la cour pour leurs témoignages, depuis le mois d’août 2021. Le 6 décembre, les plaidoiries ont eu lieu à la cour militaire de Kinshasa-Matete.

Un policier en fuite, sa cheffe dans l’embrouille

L’accusation considère que la commissaire Lokeso n’a pas respecté la consigne de ne pas utiliser les armes létales lors de l’opération policière qui avait conduit à la mort du militant Rossy Mukendi du mouvement « Debout Congolais ». Ses avocats ont plutôt soutenu qu’elle est poursuivie pour une faute commise par le policier Franco Bivuala, en fuite à ce jour. Il travaillait comme un des gardes du corps de Carine Lokeso.

Malgré l’insistance des parties civiles à voir comparaître ce policier qui avait tiré sur la victime, il reste introuvable.

Au cours de ce procès, par ailleurs, les parties civiles constituées des proches de la victime et du mouvement citoyen Debout Congolais ont demandé une somme de 11 millions USD comme frais des réparations des dommages causés. Il s’agit de 9 millions pour la famille, et 2 millions pour ce mouvement citoyen auquel appartenait Rossy Mukendi.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders