RDC-Rwanda : Un conflit qui n’attire pas les puissances du monde

In Actualités, International, Opinions
RDC-Rwanda : Un conflit qui n'attire pas les puissances du monde

Ce qui se passe entre la RDC et le Rwanda est un conflit qui n’attire pas les puissances du monde. Cela dure depuis près de 25 ans, période depuis que l’Est de la RDC connait des atrocités qui n’ont que trop duré. Le Rwanda et l’Ouganda sont les principales sources citées de cette situation. Les statistiques ne sont pas vraiment connues, pourtant des Congolais sont tués, la faune et la flore détruites ou pillées. Le bilan n’existe presque pas. Tout le monde estime tout, y compris l’Etat et la communauté dite internationale.

Pendant ce temps, les “protecteurs” des valeurs humaines ne parviennent pas à prendre position.  Les plus courageux reconnaissent que la RDC est agressée mais pas plus. Ce qui provoque la colère de certains citoyens.

La RDC est agressée… et alors ?!

On ne peut pas condamner l’amour des congolais envers leur pays, un pays agressé en plus. Mais fermer l’œil sur l’agresseur est un choix délibéré, se plaignent des Congolais qui peinent à digérer la situation actuelle. Un “deux poids deux mesures” qui semble promouvoir le versement du sang au détriment de la vie.

En dehors de la RDC, ceux qui critiquent Kagame ou le Rwanda se font regarder comme des ennemies à abattre. Il en va autant des rares Rwandais qui osent critiquer leur président. Ils sont probablement ceux qui sont à l’extérieur du Rwanda. Et là non plus, ils n’ont aucune garantie de sécurité. Curieusement, les puissances du monde semblent avoir peur de Kagame ou avoir choisi leur camp. Entre-temps, des Congolais meurent et silence radio. Une banalisation de la mort qui expose ces peuples à une forte haine sur des années.

Le monde endurcit les cœurs congolais

Dans la prise leurs positions surtout sur les réseaux sociaux notamment Twitter et Facebook, les congolais sont depuis plus un mois très durs envers le Rwanda, l’agresseur désigné tant par le gouvernement que par les l’armée républicaine. Certains congolais se montrent tout de même modérés et en appellent à la tolérance. Ils ne tardent pas à être recadrés.

« J’en ai marre que les Congolais se comportent comme les plus civilisés de l’Afrique centrale alors que tous nos voisins nous pourrissent la vie », se lamente un blogueur dans débat public à Lubumbashi. Malheureusement, même civilisés, les Congolais n’arrêtent pas l’invasion de leur territoire. Comme quoi, l’agresseur s’en fout, puisqu’il a une mission sûrement.

L’hospitalité, un mauvais maitre ?

Dans ces commentaires çà et là, nombreux d’entre les Congolais pensent qu’ils sont victimes de leur hospitalité. La RDC n’aurait jamais dû ouvrir ses frontières au Rwandais notamment lors du génocide de 1994. Mais en vrai, personne n’aurait pu s’attendre à ce qui arrive. En plus, le vrai problème n’est pas entre peuple même si les répercussions les emballent, notamment économiques.

Cependant, crois Adrien Ambanengo, journaliste, « On ne doit pas tout mettre sur le dos du Congo parce qu’elle avait en 1994 accueillie les refugies rwandais ». Comme pour dire que la RDC n’aurait pu faire autrement.

Lire aussi : « Rwanda is killing », la guerre congolaise online et la réplique rwandaise

Pendant  ce temps, les yeux de l’occident sont sur la guerre en Ukraine. Un autre conflit qu’on aurait pu éviter mais que les égoïsmes politiques ont favorisé. La RDC, la pauvre, crie dans le vide, obtient en retour le silence malgré quelques discours rassurants sans faits. Et au finish, Kinshasa peine à prendre une véritable position. Or, pour les Congolais en général, leur pays devrait déclarer la guerre officiellement cintre le Rwanda. Mais en tout cas, le mal RDC-Rwanda est un conflit qui n’attire pas les puissances du monde.

Eric Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders