Pollution de la rivière Kipopo : “Tous pour la RDC” recherche une solution durable

In Actualités, Congo profond, Environnement
Pweto, Pygmées

Des controverses autour de la pollution de la rivière Kipopo dans la chefferie Kaponda nourrissent les discussions depuis des mois. Pour les paysans, la Société Minière du Katanga (Somika) est le responsable de ce crime environnemental. Elle est accusée de déverser des produits nocifs dans ce cours d’eau duquel dépendent plusieurs citoyens. Ces allégations sont rejetées par l’incriminée.

Parmi les conséquences de cette pollution clamée par la population locale, l’on parle d’abord de la destruction des champs qui seraient devenus moins rentables. En plus de l’émergence de certaines maladies cutanées étranges observées essentiellement chez les enfants. Il s’ensuit même que le village Lupoto, traversé par cette rivière, se vide de ses habitants.

A la recherche d’une solution durable pour tous

Des discussions entre les parties au conflit ont eu lieu sans effet. Cela aurait motivé l’ONG “Tous pour la RDC” à prendre des initiatives pour une solution durable entre les parties impliquées. Car en réalité, Lubumbashi est une ville diversement polluée et personne n’assume.

L’objectif est  d’en finir avec les controverses continues, limiter les fuites des responsabilités et apaiser les tensions. « Tous pour la RDC » s’est saisie de la question et enregistre des avis contradictoires pour tenter de vérifier les différentes positions.

Franck Fwamba, coordonnateur de « Tous pour la RDC », a conduit une équipe de scientifiques sur les sites sinistrés du village Lupoto. Composée notamment de quelques professeurs de l’université de Lubumbashi, cette équipe a prélevé des échantillons pour des tests en laboratoire. Les résultats devraient clarifier l’affaire.

Mais les paysans ne s’accordent pas…

Lors de la dernière descente, certains paysans ont avoué continuer à consommer l’eau de la rivière Kipopo sans conséquences sur leur santé. Elle serait toujours saine et même leurs champs n’en souffrent pas. Pourtant d’autres habitants de Lupoto persistent à dire que cette rivière est devenue mortelle à cause des opérations de Somika.

Lire aussi :

Face à ces avis qui divisent, le doute s’installe. Franck Fwamba pense alors qu’après test de laboratoire, tout le monde sera fixé. Si la pollution est avérée, alors la société devra tirer toutes les conséquences quant à ce. Inversement, elle sera innocentée.

La société civile, un soutien de taille

Evoluant dans le secteur des mines, l’organisation de la société civile baptisée PODEFIP, a publié un communiqué en appui aux paysans qui soutiennent l’existence de  la population. L’organisation, dans son communiqué, ajoute aux conséquences la disparition de beaucoup d’espèces aquatiques.

Des affirmations que rejettent entièrement l’entreprise Somika. Bien plus, celle-ci se présente comme « une entreprise citoyenne investie dans le social de la population environnante. » Une formule qui a tendance à souligner sa lutte pour la préservation de l’environnement.

SOMIKA, vraiment un respectueuse des textes ?

Si ertains paysans et PODEFIP pointent la société minière du Katanga comme bourreau de la population de Kipopo, l’entreprise quat à elle dit faire partie « des premières entreprises à signer le cahier de charge et à l’exécuter à 90 % pour l’année 2022 ». C’est ce qu’a déclaré son directeur des ressources humaines qui souligne par ailleurs un budget évalué à plus ou moins 7.400.000 dollars américains (sept millions quatre cents mille) sur 5 ans.

W. Mbuyu et E. Cibamba

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Œuvre d'art sur Monusco

 « Funga ritsho », ou la passivité de la Monusco en RDC

« Funga ritsho », pour « ferme l’œil », en kiswahili (de Lubumbashi), est une œuvre urbaine peu ordinaire.

Lire plus...
Butembo, Entrée Prison de Kakwangura

Nord-Kivu : Assaut rebelle sur la prison centrale de Butembo

Autour de la prison de Butembo, des détonations d’armes ont perturbé le sommeil de la population, la nuit du

Lire plus...
Jean-Marc Kabund devant un groupe d'élèves à l'assemblée nationale - RDC

Kabund à Makala : 2 erreurs qu’on pouvait éviter

La justice a placé Jean-Marc Kabund, récemment passé dans l'opposition, sous mandat d'arrêt provisoire. Ce mardi, l'ancien vice-président et

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders