30 juin 2022 en RDC : première célébration de l’indépendance avec Patrice Lumumba au pays

In Actualités, Congo profond, Politique
Patrice Emery Lumumba

Patrice Emery Lumumba a enfin pris part à la célébration de l’indépendance de son pays, la RDC. Cette indépendance pour laquelle il a lutté est à son 62ème anniversaire cette année. Sa relique est arrivée au pays près d’une semaine plus tôt et a reçu des hommages particuliers ce 30 juin 2022.

Une cérémonie d’inhumation a vécu à Kinshasa, capitale de la RDC. C’était enfin l’enterrement de Lumumba, plus de 60 ans après son assassinat. Des personnalités congolaises et étrangères, à l’instar du président Denis Sassou-Nguesso, y ont participé. Une ambiance de deuil qui, pour certains n’était que distraction alors que pour d’autres, c’était l’essentiel de ce 30 juin.

Lumumba, enfin présent à ses hommages

Cette année, la célébration de l’indépendance de la RDC coïncide avec la restitution récente de la dent du héros Lumumba longtemps détenue par la Belgique. Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, également présent à cette occasion, a rendu hommage à Lumumba, le panafricaniste.

« Vous aviez, a-t-il souligné, intégré votre combat pour la liberté et l’indépendance dans une perspective de lutte globale pour toute l’Afrique. Vous aviez déclenché la lutte africaine sans merci en vue d’arracher l’indépendance, la souveraineté et la liberté. »

Lire aussi : La relique de Lumumba peut favoriser la pacification de la RDC

Dans la foulée, plusieurs hommages sont rendus et deux mausolées élevés pour le “combattant de l’indépendance, aujourd’hui victorieux”. Ils sont érigés à Kinshasa, où il va à jamais reposer, et dans le Haut-Katanga à Shilantembo à plus 50km de de Lubumbashi. À Shilantembo, c’est le lieu où il fut assassiné.

Lumumba retrouve son pays en guerre

La dent de Patrice Lumumba, tout ce qui reste de lui, est revenu au pays dans une période de crise. En effet, la RDC est minée par des guerres qui n’en finissent pas. Et c’est dans cette ambiance que son héros national est inhumé. Sur ses 62 ans d’indépendance, la RDC vient de passer plus de 20 ans dans des guerres non déclarées.

L’Est du pays n’a plus connu de paix depuis 1997. Les massacres s’y orchestrent et s’apparentent à un génocide mais on n’ose pas ce mot. La communauté internationale n’est pas d’accord. Aujourd’hui, le Nord-Kivu et l’Ituri, sont en sang au plus grand mépris de grandes puissances du monde.

Gloria Mpanga

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Œuvre d'art sur Monusco

 « Funga ritsho », ou la passivité de la Monusco en RDC

« Funga ritsho », pour « ferme l’œil », en kiswahili (de Lubumbashi), est une œuvre urbaine peu ordinaire.

Lire plus...
Butembo, Entrée Prison de Kakwangura

Nord-Kivu : Assaut rebelle sur la prison centrale de Butembo

Autour de la prison de Butembo, des détonations d’armes ont perturbé le sommeil de la population, la nuit du

Lire plus...
Jean-Marc Kabund devant un groupe d'élèves à l'assemblée nationale - RDC

Kabund à Makala : 2 erreurs qu’on pouvait éviter

La justice a placé Jean-Marc Kabund, récemment passé dans l'opposition, sous mandat d'arrêt provisoire. Ce mardi, l'ancien vice-président et

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders