Alerte ! Deux journalistes arrêtés à Lubumbashi et transférés à Kinshasa

In Actualités, CD hebdo
Deux journaliste arrêtés à Lubumbashi

Dans un communiqué de presse partagé tard la soirée du 14 juillet, la société civile alerte sur l’arrestation de deux journalistes à Lubumbashi. La Thématique médias du Cadre de concertation de la société civile et le Réseau des communicateurs de l’Environnement se disent préoccupés. Les Journalistes Joseph ou Jeef Kazadi et Nicolas Niarchos sont entre les mains de l’agence nationale de renseignement, ANR.

Le premier est congolais, responsable du journal Leader et correspondant local de l’ONG Journaliste en danger, JED. Il est également responsable du Press Club à Lubumbashi. Le second, un américain s’intéressant aux ressources naturelles, selon le communiqué. Il travaille pour The New Yorker, The Guardian, The Nation et The Independent. Les deux étaient en pleine interview dans un hôtel de la ville quand des agents de l’ANR les ont arrêtés. C’est que affirme le communiqué.

Des inquiétudes quant à leur sécurité

Les deux journalistes travaillaient sur « une série de reportages avec différents acteurs impliqués dans la Gouvernance minière dans la région du Katanga », stipule-t-il. Il ajoute que la société civile « dénonce cette arrestation arbitraire ». Et redoute leur possible « transfèrement à Kinshasa en violation de tous les principes en matière des droits fondamentaux de l’homme notamment la liberté de la presse, d’expression et d’opinion ». Mais cette inquiétude n’aura rien changé car ils sont déjà à Kinshasa depuis la nuit du 14 juillet.

Nicolas Niarchos - Journaliste américain - Photo personnelle
Nicolas Niarchos – Journaliste américain – Photo personnelle, Facebook

Lire aussi : JED déplore les menaces et agressions sur les journalistes

Jeff Mbiya qui a partagé l’alerte note que les deux confrères n’ont commis aucune infraction. Ils n’ont pas enfreint « la loi du pays » ni « l’éthique et déontologie des journalistes en RDC ». Par conséquent, les auteurs du communiqué de presse exigent la libération immédiate de deux confrères.

Des sujets “Maï-maï” cités dans l’affaire

Selon d’autres sources, les deux journalistes arrêtés avaient rendez-vous avec des miliciens Maï-maï, entre autres. Ce qui, selon une source anonyme, charge les confrères « d’une accusation d’atteinte à la sûreté de l’État ». Des faits qui, par ailleurs, restent à vérifier. Aussi correspondante de JED dans le Haut-Katanga, la journaliste Sylvie Manda, explique :

« Jeff Kazadi a été arrêté le mercredi avec le journaliste américain Nicolas Niarchos. Ils ont été transférés jeudi à l’ANR/Kinshasa. Mais on n’a pas encore tous les contours du dossier avec précision ».

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Entrepreneuriat : clôture de la 2ème édition du programme L-Impact à Lubumbashi

Les rideaux sont tombés sur la 2ème saison du programme « L-Impact ». Il s'agit d'un programme d'incubation dédié

Lire plus...

A qui profite l’exploitation artisanale du bois d’œuvre en RDC ?

L’exploitation artisanale du bois d’œuvre est l’une des activités les plus lucratives en République démocratique du Congo. Une étude

Lire plus...
Félix Tshisekedi, l'état d'urgence

RDC: Félix Tshisekedi et les réformes qu’il n’osera peut-être jamais [Opinion]

Le second mandat de Félix Tsekedi à la tête de la RDC est sa dernière chance de corriger les

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders