Haut-Katanga : la SNEL appelée à sécuriser ses lignes électriques

In Actualités
Rencontre autour de la SNEL

La Société Nationale d’Electricité, Snel connait depuis des années d’importantes difficultés à répondre aux besoins de ses abonnés. C’est notamment à cause d’une gestion calamiteuse, en plus des vols répétitifs de ses conducteurs. Plusieurs coins s’en trouvent plongés dans le noir parfois pour toujours, en plus des activités économiques paralysées. Mais quelle est la responsabilité de la SNEL ? Cette fois, la société est appelée à s’assumer en sécurisant ses lignes.

Pour résoudre ce problème, les citoyens s’en mêlent, eux les premières victimes des limites de la Snel. le Mouvement des Défenseurs de la République (MDR) s’est décidé d’associer la population dans la lutte contre le vol des câbles électriques de la Snel notamment dans la région Sud qui couvre la région du Katanga. A Lubumbashi, MDR a réuni les représentants des organisations de la société civile à ce sujet. « Stop aux actes de vandalisme et au vol des conducteurs électriques », tel était le thème du rendez-vous au cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga.

Si on remplaçait le cuivre par l’aluminium ?

Au cours des échanges, les participants ont formulé des recommandations. Le but est de permettre à la Snel de sécuriser le mieux possibles ses installations et éviter à ses clients les coupures intempestives du courant. L’une des raisons du vol des conducteurs serait le fait qu’ils soient faits en cuivre. Ils sont sectionnés pour être revendus comme tels ou fondus et transformés. D’où l’invitation de la société civile à remplacer le cuivre par l’aluminium sur toutes les lignes haute tension de la Snel. Kally Loola, président du MDR souligne en plus que la recommandation de créer « des comités des protecteurs des biens de la Snel ».

Lire aussi : L’armée arrête des voleurs de câbles électriques près de Likasi

La suppression du cuivre pourrait permettre de réduire les cas de vol et arriver à desservir la population en énergie électrique plus aisément.  Emile Kalimu, chargé des relations publiques de la Snel montre que le remplacement est encore. Car il précise que les câbles en aluminium « sont des bons câbles et nous en avons la preuve. Depuis qu’on a commencé à remplacer il y a certains quartiers qui sont bien alimentés ».

La SNEL reconnait faire face à la récurrence du « problème du rapport entre l’offre et de la demande ». La demande en électricité est grande mais l’entreprise n’est pas capable de satisfaire tous ses clients. Mais d’autres facteurs freinent la Snel notamment le vol à répétition des câbles électriques qui demeure un problème à résoudre. Toutes les parties prenantes sont invitées à s’impliquer.

Gloria Mpanga

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders