La tuerie des casques bleus attise la colère contre la Monusco

In Actualités
départ de la Monusco

Des soldats de la Monusco ont tué 3 personnes le dimanche dernier à Kasindi, en territoire de Beni, dans le Nord-Kivu. Du coup, la colère remonte d’un cran en RDC où beaucoup demandent à la mission onusienne de quitter le pays. Ce dimanche, les casques bleus ont forcé le passage à la frontière avec l’Ouganda, avant de commettre une tuerie.

D’après la société civile, citée par RFI, le bilan de la tuerie a évolué. Il est passé de 2 à 3 morts, un blessé ayant perdu la vie à l’hôpital, et les blessés sont au nombre de 15. Les circonstances dans lesquelles s’est produite l’ouverture de feu ne sont pas encore clarifiées. Une vidéo qui circule de façon virale sur les réseaux sociaux. On y voit des blindés de la Monusco devant la petite barrière, à Kasindi.

Ils tirent et ouvrent seuls la barrière

Visiblement, les gardiens n’ouvrent pas la barrière. Des hommes filment la scène avec leurs téléphones. Puis, des tirs nourris démarrent. C’est la panique. Puis, les assaillants ouvrent la barrière et passent, entre en territoire congolais, en provenance de l’Ouganda.

Le gouvernement congolais a annoncé que le contingent impliqué ne fera plus partie de la mission onusienne en attendant le plan de départ de la Monusco. La cheffe cette dernière, Bintou Keita, pour sa part, a indiqué l’interpellation des soldats auteurs de ces actes.

Lire | A Kasindi, la Monusco tue 2 personnes

Déjà, la colère est remontée d’un cran en RDC. Ce lundi matin, des manifestations ont repris contre la Monusco, comme il y a une semaine. D’après un journaliste local, établi à Beni, à la délégation gouvernementale venue de Kinshasa pour calmer la population qui manifeste depuis une semaine, la société civile de Butembo recommande d’aller concentrer les effectifs de la MONUSCO à l’ouest du pays, selon le journaliste Umbo Salama de Goma.

Parmi les voix indignées, il y a le prix Nobel de la paix Denis Mukwege qui a dénoncé les tueries par des éléments de la Monusco. La sénatrice Muyumba, elle aussi, a dénoncé un acte odieux des casques bleus de la Monusco indiquant ce que cela ne fait qu’attiser la colère de la population. Le président burundais a dit sa solidarité avec le peuple congolais et dénoncé l’incident qui a fait de nombreuses victimes.

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Œuvre d'art sur Monusco

 « Funga ritsho », ou la passivité de la Monusco en RDC

« Funga ritsho », pour « ferme l’œil », en kiswahili (de Lubumbashi), est une œuvre urbaine peu ordinaire.

Lire plus...
Butembo, Entrée Prison de Kakwangura

Nord-Kivu : Assaut rebelle sur la prison centrale de Butembo

Autour de la prison de Butembo, des détonations d’armes ont perturbé le sommeil de la population, la nuit du

Lire plus...
Jean-Marc Kabund devant un groupe d'élèves à l'assemblée nationale - RDC

Kabund à Makala : 2 erreurs qu’on pouvait éviter

La justice a placé Jean-Marc Kabund, récemment passé dans l'opposition, sous mandat d'arrêt provisoire. Ce mardi, l'ancien vice-président et

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders