Opinion : «Sauvons le Congo», la tribune anti-numérique du Prof Nkongolo Funkwa

In Actualités
Augmentation des tarifs des services de télécommunications

Le numérique ! C’est le monstre qui fait peur à Nkongolo Funkwa Guillaume, professeur à l’Université de Lubumbashi. Celui-ci appelle les autorités congolaises à suspendre les opérations d’enrôlement des électeurs à cause des dangers du numérique. Ses explications sont à la fois scientifiques et spirituelles.

Ses raisons, le professeur Nkongolo les développe dans une tribune intitulée « Sauvons le Congo ». Il s’agit d’un appel pathétique qu’il lance au peuple congolais qui devrait se battre sur deux fronts pour s’affranchir.

Le tout numérique pour tout contrôler

Scientifiquement, le professeur fonde ses inquiétudes sur la démocratisation du tout numérique à travers le monde. Un mode de fonctionnement reposant sur les technologies  numériques dont se serviraient les acteurs du « gouvernement mondial », pour limiter les droits et libertés des peuples.

Le numérique
Prof. Nkongolo Funkwa. || Ph. Fils Ngeleka

Le chercheur soulève l’exemple du QR-code et des Puces électroniques. Deux technologies qui permettent l’identification et le traçage. Des atouts technologiques importants pour « télécontrôler ou téléguider les peuples », s’inquiète le professeur Nkongolo.

Face à ce constat, il s’interroge sur le rôle que doit jouer la RDC pour saisir et vivre sa « destinée prophétique ». Cela en considérant l’emprise technologique qui ferait plus de mal que de bien, et vers laquelle le pays va « tête baissée ».

Le professeur parle notamment de l’impression des cartes d’électeur qui comprendraient de nouvelles informations numériques. Ou encore à l’intégration des documents biométriques dans l’administration publique. Pour lui, c’est une menace aux droits des personnes.

La RDC, une nation prophétique ?

Le professeur poursuit ses explications qu’il ramène à la spiritualité. Il souligne la méconnaissance de la nature et de la mission prophétique de la RDC. Pourtant, croit-il,  le pays est censé « servir de contrepoids, et créer le seul espace de paix et de liberté pour les humains ».

Lire aussi|L’AUF appelle à la transition numérique en Afrique Centrale

C’était avant d’évoquer le chapitre 18 d’Esaïe. Dans cette partie de la Bible, le prophète Esaïe décrit le pays d’au-delà les fleuves d’Éthiopie comme pouvant faire alliance avec Israël avant la manifestation de l’antéchrist. Ce pays, serait la RDC, d’après le professeur Nkongolo. Une compréhension que propagent beaucoup d’églises évangélique au pays.

Cependant, la tribune du professeur Nkongolo nourrit quelques interrogations. Certains Congolais par exemple, voudraient savoir ce que la RDC peut gagner en restant isolée sur le plan technologique. C’est peut-être la raison pour laquelle le chercheur en a appelé aux débats et discussions.

Par Willy Mbuyu

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

RDC: le Pape François appelle à la paix et au pardon

À Kinshasa (RDC) depuis l'après-midi du 31 janvier, le Pape François domine toute l'actualité du pays. Il arrive au

Lire plus...

CENI RDC: Denis Kadima est arrivé à Lubumbashi

La commission électorale de la RDC, la CENI, poursuit l'identification et l’enrôlement des électeurs dans la 2ème aire opérationnelle.

Lire plus...
Rentrée des classes, Enseignant congolais, Année scolaire

Enrôlement en RDC : “Psychologues Sans Frontières” appelle à protéger les élèves

L'Asbl Psychologues Sans Frontière, PSF, lance une alerte en faveur des enfants et vieilles personnes. Elle s'inquiète de leur

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders