Lubumbashi : les nouvelles autorités administratives enfin notifiées

In Actualités, Congo profond, Politique
nouvelles autorités administratives notifées à Lubumbashi

Les nouvelles autorités administratives de la ville de Lubumbashi peuvent enfin entrer en fonction. Leur notification, par le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, s’est faite dans la soirée de ce 22 janvier. Il s’agit de nouveaux bourgmestres et du nouveau maire. Cela a dû attendre deux mois entier depuis leur nomination.

L’attente devenait longue et la population s’inquiétait. Une inquiétude que Congo Durable a relayée quelques heures avant cette notification. Comme si les décideurs avaient lu les peurs des administrés.

Un changement voulu mais qui énerve

Dans les communes de Lubumbashi, nombreux souhaitaient déjà le remplacement des autorités administratives, surtout les bourgmestres. Mais après les nominations, la satisfaction n’a pas suivi partout. Il y a même de la colère clairement exprimée. Tant les nommés sont rapidement associés à un camp politique, celui de Félix Tshisekedi. On l’accuse de vouloir avoir ses pillons partout.

Lire aussi| Lubumbashi : Les nouveaux bourgmestres et maire pas toujours en fonction

D’ailleurs, certains étaient encore convaincus que si l’entrée en fonction de nouvelles autorités trainait, c’était parce le président de la république pouvait encore revoir son ordonnance. Mais les experts rappellent qu’une fois publiée au journal officiel, une ordonnance devient difficilement révocable.

Pour rappel, ces pr l’ordonnance 22/239 du 18 novembre 2022 que les nouveaux bourgmestres et maires de toute la république ont été nommés.

Début d’une polémique sur la notification

Le message de la notification signée par le vice-premier ministère de l’intérieur, Daniel Aselo, est lapidaire. En deux paragraphe, les nouvelles autorités sont informés officiellement de leur nomination par entité, d’abord. Puis, on peut lire :

« Ainsi, je vous souhaite plein succès dans l’exercice de vos nouvelles fonctions et vous exhorte à toujours donner le meilleur de vous-même pour mériter davantage la confiance de la hiérarchie ».

C’est cette phrase qui, pour certaines critiques, révèle le caractère politique des nominations. Axel Kitutu pense par exemple que « ce n’est pas à la hiérarchie qu’on devrait chercher à plaire. C’est plutôt à la population et c’est sa confiance qu’il faut mériter ». Ainsi se nourrit une polémique légère mais significative. Mais cela n’aura aucn effet sur les fait.

A Lubumbashi, les séances de remise et reprise devraient maintenant s’organiser tant à la mairie que dans les communes, le 25 janvier prochain. Une seule commune, sur les sept que compte la ville, garde son autorité. Il s’agit de la commune Kamalondo où le bourgmestre Michel Kalwa, reste en fonction.

Par Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

RDC: le Pape François appelle à la paix et au pardon

À Kinshasa (RDC) depuis l'après-midi du 31 janvier, le Pape François domine toute l'actualité du pays. Il arrive au

Lire plus...

CENI RDC: Denis Kadima est arrivé à Lubumbashi

La commission électorale de la RDC, la CENI, poursuit l'identification et l’enrôlement des électeurs dans la 2ème aire opérationnelle.

Lire plus...
Rentrée des classes, Enseignant congolais, Année scolaire

Enrôlement en RDC : “Psychologues Sans Frontières” appelle à protéger les élèves

L'Asbl Psychologues Sans Frontière, PSF, lance une alerte en faveur des enfants et vieilles personnes. Elle s'inquiète de leur

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders