Culture et Arts : « Vunda Vunda », la technique de Georges Assani

In Congo profond, Environnement
Expo Vunda Vunda - Artiste Georges Assani

L’artiste visuel Georges Assani a osé ouvrir son atelier aux visites. La semaine dernière, ce plasticien a présenté ses œuvres aux collectionneurs, galeristes, commissaires et quelques acheteurs professionnels. C’était l’occasion de faire découvrir sa technique de travail, “Vunda Vunda” dont il est le précurseur.

Selon l’artiste, la visite était assez professionnelle. Il explique à ses hôtes que sa pratique est à la fois une quête artistique et spirituelle basée sur les équations cosmiques qu’il a nommées “Vunda Vunda” ou tourbillon, en français. Selon Georges Assani, l’objectif était de permettre aux visiteurs d’apercevoir de près son travail, mieux que dans des galeries ou autres espaces artistiques.

« L’objectif, explique Georges, est de communiquer sur notre travail et de le présenter à ces personnes qui voudraient le voir aussi de près. Et surtout montrer ce travail en dehors des galeries ».

De l’art abstrait pour illustrer le « Vunda Vunda »

Des toiles de tailles diverses accrochées au mur de son atelier sont le résultat de la technique « Vunda Vunda ». Georges rappelle que cette visite de son atelier trouve son travail à la phase abstraite et n’est pas la première à son atelier.

« La phase abstraite est un résultat un peu plus avancé de ma technique. Dans la première phase, j’étais beaucoup plus illustrateur et c’était important d’être à la fois illustrateur et académique. Parce que le travail était très techniqueAujourd’hui, poursuit l’artiste, je présente la deuxième phase, tout à fait abstraite ».

En effet, contrairement à la première phase du travail où l’on pouvait apercevoir des personnages, celle-ci ressort « le côté spirituel » du travail de Georges. Spirituel parce que mon travail est un retour en soi, le retour à l’être intérieur originel directement connecté à l’énergie créatrice, à la force motrice qui anime tout l’univers, explique l’artiste.

Le « Vunda Vunda », qu’est-ce ?

La technique tourbillon de l’artiste Georges se révèle un élément important. D’après lui, cette technique lui permet d’exprimer ce que les mots ne peuvent dire. « Parce qu’elle incarne une énergie cosmique agissante de la nature ».

Le “Vunda Vunda” se présente aussi comme une théorie qui résonne en appel à la nécessité pour chaque communauté humaine d’unir ses idées pour un avenir radieux. Ce à l’exemple du tourbillon qui rassemble les vents de divers horizons pour « imposer sa vision du monde ».

Agé d’une vingtaine d’années révolues, Georges Assani est passé par le monastère Notre Dame des Sources à Kiswishi, dans l’ex-province du Katanga. Alors que s’élevait un tourbillon un jour sur le lieu, une inspiration soufflait à son esprit jusqu’à en créer toute une technique à ce jour. Pour réaliser ses œuvres, Georges ne commande aucune peinture. Ses connaissances acquises au monastère entant que chimiste lui permettent de fabriquer sa propre peinture. Il recourt aux pigments végétaux, minéraux et animaux qui riment avec sa pratique et sa technique.

Lire aussi| A Lubumbashi, Abdel Manyala peint sur le Debout Congolais

« C’est un atelier qui est à la fois une usine parce qu’on fabrique la peinture ici. Nos peintures ne sont pas achetées dans des papeteries artistiques ou des magasins de vente pour peinture d’artistes. Donc nos peintures sont fabriquées ici avec nos assistants. Ce qui est important pour ma propre démarche artistique comme je parle des fréquences et vibrations cosmiques. Du coup, il faut partir de ce qui est naturel », explique-t-il.
Pour la prochaine étape après cette visite d’atelier, Georges Assani envisage une exposition. Elle sera sa deuxième, après une première à la Galerie Dialogues, au musée national de Lubumbashi.

Par Gloria Mpanga

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders