DRC Mining Week 2023: victoire contre les tendances LGBT

In Actualités, Politique
Manif ant LGBT à la DRC Mining Week 2023

Le DRC Mining Week ou Semaine minière de la RDC s’est ouverte mercredi 14 juin à Lubumbashi. Tout était bien parti avant de constater une intrusion maligne des couleurs des mouvements LGBT imprimées notamment sur des sacs. « Est-ce une semaine minière comme on la connait ou un “gay-pride“? », s’interrogent ceux qui n’ont pas tardé à dénoncer. Et très vite, une mobilisation est née pour un sit-in le lendemain sur le site de l’événement.

Ce 15 juin, deuxième journée de la semaine minière, les exposants et les conférenciers sont au rendez-vous comme prévu. Mais des invités inattendus sont aussi là. Il s’agit des membres de mouvements citoyens venus rappeler les valeurs « africaines, congolaises, humaines et chrétiennes » aux organisateurs de la semaine minière. Mais aussi fustiger « la promotion de l’homosexualité » à un rendez-vous purement d’affaires.

Un mea culpa obtenu sous pression

« Non à l’homosexualité », « Non à LGBT » pouvait-on lire sur des papiers que brandissaient les manifestants à l’entrée de l’hôtel Karavia ou la semaine minière s’organise. Leur mission: faire retirer tout ce qui renvoie à l’homosexualité. Mais pour éviter toute bavure, le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, a dépêché son ministre provincial de l’intérieur. Une réelle valeur ajoutée aux revendications des manifestants.

Sur place, le ministre Éric Muta a invité les organisateur à retirer toute référence LGBT jusqu’à la fin de l’événement. Heureusement, cela n’a rencontré aucune opposition. La « DRC Mining Week est pour la promotion des miniers, pas des gays. Ils [les organisateurs] l’ont reconnu, ont retiré les sacs et ont présenté officiellement leurs excuses. Nous saluons leurs humilité », a noté le ministre Muta. Par ailleurs, il reconnu le caractère pacifique du sit-in et a saluer la vaillance et l’engagement des mouvements citoyens, mais également la présence sécurisante de la police.

Lire aussi: Économie : la semaine minière de la RDC fâche à Lubumbashi

C’est donc sous pression du gouvernement provincial et des mouvements citoyens que les organisateurs ont dû se plier. Jean-Luc Kapend qui coordonne les mouvements citoyens à Lubumbashi se réjouit de cette victoire obtenue par la force de la solidarité.

« Nous avons apporté au plus haut les cris de la population et nous pensons que nous avons été entendus, vu la spontanéité avec laquelle l’autorité provinciale a réagi. (…). Il y a eu des filous qui ont voulu tricher à travers la DRC Mining Week pour faire la publicité des LGBT. Ils ont présenté des excuses… Nous avons fait le tour et nous avons vu qu’ils ont enlevé les insignes et sacs. Nous pensons que nous avons encore une fois gagné ». Selon Jean-Kapend, la RDC est prête a s’ouvrir mais « pas à la bêtise », plutôt « à l’évolution en toute humanité ».

Par Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders