RDC: les IXème Jeux de la Francophonie sans la patronne de la Francophonie

In Actualités, International, Politique

Le 28 juillet, Kinshasa a lancé la 9è édition des Jeux de la Francophonie qui se tiendront jusqu’au 6 août. Ils se dérouleront sans Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la francophonie. Son absence serait une des conséquences des tensions entre la RDC et le Rwanda dont elle est citoyenne.

Le contexte de crise entre Kigali et Kinshasa oblige la secrétaire générale de la Francophonie à regarder ses propres jeux à la télévision. Elle qui dirige une institution apolitique, l’OIF, n’a jamais condamné ouvertement l’appui de son pays, le Rwanda, aux rebelles qui agressent l’Est de la RDC. Pourtant lesmm’ONU et d’autres organisations internationales condamnent l’activisme rwandais aux côtés des rebelles. Mais Paul Kagame affirme toujours que le Rwanda n’est qu’un bouc émissaire  de la RDC.

Une fidèle de Kagame peut-elle être amie de Kinshasa ?

Dans un article du 12 octobre 2018, le journal LeMonde parle de Louise Mushikiwabo comme une fidèle du président rwandais, Paul Kagame. La diplomate de 63 ans, à la tête de la Francophonie depuis le 4ème trimestre de 2018, est pourtant une des victimes du génocide de 1994 qui lui a arraché toute sa famille. Elle a su tout de même s’accommoder avec le régime de son pays et ne peut plus dénoncer ses derives. Cela expliquerait qu’à l’inverse la RDC ne soit pas accommodante avec elle quoi non officiellement dit.

Quelques jours avant les Jeux de la Francophonie, une invitation était annoncée pour Louise Mushikiwabo. Le ministe congolais des affaires étrangères, Christophe Lutundula, l’aurait annoncé. C’est le même qui, peu après, dira qu’il n’y avait aucun invitation pour Mushikiwabo. Portant, le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, avait rassuré. « Elle sera là parce que c’est elle qui organise les jeux avec la République Démocratique du Congo ». Un rendez-vous était même prévu entre elle et le président Félix Tshisekedi.

Lire aussi : RDC-Rwanda : Un conflit qui n’attire pas les puissances du monde

Mais non, il n’en sera pas ainsi. D’ailleurs, même la concernée n’était plus intéressée. La porte-parole de Mushikiwabo, Oria Vande Weghe a expliqué qu’elle se sentait écartée. « Considérant qu’elle n’était pas la bienvenue, Mme Mushikiwabo a donc annulé son séjour ».

« On n’ivite pas l’organisateur »

Selon la RDC, la secrétaire générale de la Francophonie n’avait pas besoin d’invitation pour venir à Kinshasa. Cité par Radio Okapi, Christophe Lutunfula affirmé que « sur le plan institutionnel, les organisateurs des jeux, c’est la Francophonie et le pays hôte, qui offre ses services. Par conséquent, il n’est pas prévu une invitation particulière pour le secrétaire général de l’OIF. On n’invite pas l’organisateur ! ».

Pourtant l’invitation était bel et bien attendue. La porte-parole de Mushikiwabo l’a fait comprendre pour justifier l’absence de sa cheffe à Kinshasa. Mais puisqu’elle ne l’a pas reçue, « cela porte à confusion et a poussé la secrétaire générale à reconsidérer son voyage », explique Oria Vande Weghe.

Par Fidèle Bwirhonde

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Entrepreneuriat : clôture de la 2ème édition du programme L-Impact à Lubumbashi

Les rideaux sont tombés sur la 2ème saison du programme « L-Impact ». Il s'agit d'un programme d'incubation dédié

Lire plus...

A qui profite l’exploitation artisanale du bois d’œuvre en RDC ?

L’exploitation artisanale du bois d’œuvre est l’une des activités les plus lucratives en République démocratique du Congo. Une étude

Lire plus...
Félix Tshisekedi, l'état d'urgence

RDC: Félix Tshisekedi et les réformes qu’il n’osera peut-être jamais [Opinion]

Le second mandat de Félix Tsekedi à la tête de la RDC est sa dernière chance de corriger les

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders