Haut-Katanga : la 2e édition du salon féminin débute ce 7 octobre à Lubumbashi

In Actualités

La ville de Lubumbashi va accueillir du 7 au 8 octobre la deuxième édition du salon féminin. Maitre Idrissia Nzeu, initiatrice de cette activité, en a fait annoncé ce vendredi 6 octobre au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Pullman Karavia.

« La sécurité alimentaire dans le Haut-Katanga : défis et perspectives », c’est le thème de cette édition du salon féminin. L’objectif est de contribuer à lutter contre l’insécurité alimentaire qui frappe à ce jour la province, surtout dans la production de la farine de maïs.

Se nourrir avec ou sans la Zambie

On le sait, sans la Zambie le Haut-Katanga ne parvient pas à nourrir sa population. Et malgré les efforts du gouvernement provincial, le problème persiste et la famine aussi. A ce jour, un sac de farine de maïs se négocie entre 40.000fc et 55.000fc.

« Comme vous le savez bien, explique l’organisatrice de ce salon, nous venons de passer un moment de crise de maïs. La Zambie nous avait fermé ses portes et c’était pénible. En y réfléchissant, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas incapables de nous auto-suffire. Mais qu’est-ce qui fait que nous dépendions toujours des autres ? C’est autour de cette question que nous avons choisi ce thème. ».

Ces travaux vont se dérouler en trois sous-commissions avec trois thématiques différentes. Ils se veulent un cadre d’intervention des experts et des autorités politico-administratives, de débats et échanges, de partage d’expériences et de formulation de plaidoyers.

A lire aussi : RDC : le prix de la farine de maïs s’emballe encore à Lubumbashi

La démarche vise à réunir tous les secteurs qui interviennent dans la production et la commercialisation des produits alimentaires. Les trois sous-commissions devront chacune proposer des résolutions à soumettre aux autorités provinciales et nationales.

« A la fin de ces travaux, nous voulons être capables de nous auto-suffire et de quitter la dépendance alimentaire. C’est pourquoi nous avons fait appel à des spécialistes du domaine », insisté Idrissia Nzeu.

Le salon féminin est un cadre d’échange qui se tient deux fois l’an. Une initiative de la Fondation Idrissia Nzeu visant à assurer la promotion de la femme, qu’importe son domaine d’activité.

Par Gloria Mpanga

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Entrepreneuriat : clôture de la 2ème édition du programme L-Impact à Lubumbashi

Les rideaux sont tombés sur la 2ème saison du programme « L-Impact ». Il s'agit d'un programme d'incubation dédié

Lire plus...

A qui profite l’exploitation artisanale du bois d’œuvre en RDC ?

L’exploitation artisanale du bois d’œuvre est l’une des activités les plus lucratives en République démocratique du Congo. Une étude

Lire plus...
Félix Tshisekedi, l'état d'urgence

RDC: Félix Tshisekedi et les réformes qu’il n’osera peut-être jamais [Opinion]

Le second mandat de Félix Tsekedi à la tête de la RDC est sa dernière chance de corriger les

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders