La fondation “Forgotten Parks” rejoint le Programme d’Incubation d’African Parks (Communiqué)

In Actualités, Congo profond, Environnement, International
Zèbres du parc de Upemba en RDC. *Forgotten Parks

Pour atteindre ses objectifs de conservation , “Forgotten Parks” ou “Parcs oubliés” en Français, rejoint le Programme d’Incubation d’African Parks. Une Organisation à but non lucratif responsable de la réhabilitation et la gestion à long terme des parcs nationaux. Ce, grâce au partenariat avec les gouvernements et les communautés locales dans le cadre d’un modèle public-privé en RDC.

Forgotten Parks pourrait donc renforcer ses actions en RDC puisque l’organisation y gère déjà le Parc National de l’Upemba. Une grande étendue naturelle du Sud-Est de la RDC qui comprend une diversité d’habitats. C’est à l’image de la vaste zone humide le long de la limite Ouest, sur la rive du Lac Upemba.

Forgotten Parks pour le retour d’anciennes espèces

Le site abrite les 200 derniers éléphants de savane pure de la RDC ainsi que plusieurs types de forêts. De quoi faire du parc de l’Upemba l’une des réserves aux paysages spectaculaires d’Afrique centrale.

Ainsi, comme pour renforcer cette réputation, Forgotten Parks projette dans les 10 prochaines années de protéger et réhabiliter la faune et l’habitat du parc. C’est pour les voir redevenir des écosystèmes saints au profit des communautés vivant dans les zones annexes, et aux alentours du parc. Une autre idée, est de faire revenir les espèces qui peuplaient traditionnellement ces paysages.

Lire aussi: Du pétrole dans les parcs de Virunga : des « conséquences irréversibles », préviennent 33 ONG

Sauf que pour y arriver Forgotten Parks va bénéficier des conseils d’African Parks. C’est d’abord au niveau de l’élaboration d’accords de gestion avec les partenaires gouvernementaux, jusqu’aux structures de gestion. Enfin dans la constitution des disciplines de gouvernance et les meilleures pratiques de gestion des zones protégées.

African Parks gère déjà 22 parcs nationaux et zones protégées dans 12 pays, couvrant 20 millions d’hectares. C’est notamment en Angola, en RDC, au Bénin, en Zambie et Zimbabwe.

Par Willy Mbuyu

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Entrepreneuriat : clôture de la 2ème édition du programme L-Impact à Lubumbashi

Les rideaux sont tombés sur la 2ème saison du programme « L-Impact ». Il s'agit d'un programme d'incubation dédié

Lire plus...

A qui profite l’exploitation artisanale du bois d’œuvre en RDC ?

L’exploitation artisanale du bois d’œuvre est l’une des activités les plus lucratives en République démocratique du Congo. Une étude

Lire plus...
Félix Tshisekedi, l'état d'urgence

RDC: Félix Tshisekedi et les réformes qu’il n’osera peut-être jamais [Opinion]

Le second mandat de Félix Tsekedi à la tête de la RDC est sa dernière chance de corriger les

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders