Kalemie : la vie économique a repris après 6 jours de ville morte

In Actualités, Congo profond, Politique

A Kalemie, chef-lieu du Tanganyika (RDC), la vie économique à repris son souffle, ce 21 février 2024. Ce après près d’une semaine de ville morte contre les « taxes de trop » imposées aux opérateurs économiques. Des mesures ont été prises par le gouvernement provincial afin d’améliorer les conditions sur le terrain. Les témoignages au port de Kalemie par exemple, principal lieu à problème, font état d’un allègement des taxes. Des mesures dont la durée de vie est encore incertaine.

Les opérateurs économiques opérant à Kalemie ont gagné leur lutte après la pression qu’ils ont mise sur les autorités provinciales.  En déclarant des journées ville morte à Kalemie, ils ont signé l’arrêt de la vie économique locale et ont ainsi poussé les décideurs dans leurs derniers retranchements. En effet, leur revendication portait sur la réduction du nombre de taxes dont la majorité relève de l’autorité provincial.

Le gouvernement provincial a fléchi

Parmi les acquis, Jules Mulya qui préside la FEC au Tanganyika fait savoir que les autorités provinciales ont consenti de « réduire la taxe sur les marchandises en provenance d’autres provinces ». Une taxe qui allait jusqu’à 3% du prix de vente de la marchandise venant notamment de Goma, Uvira ou Bukavu.

Jules Mulya cité par le magazine La Guardia explique ce qu’il s’est passé. « On a négocié, et nous sommes arrivés à un compromis où tout le monde est gagnant. La province se retrouve et l’opérateur économique se retrouve aussi. Aujourd’hui , le commerçant  paye  un forfait allant de 15 000 francs à 80 000 FC, selon la quantité de la marchandise. »

À lire aussi : Tanganyika : Les opérateurs économiques en rogne contre les tracasseries à Kalemie

Parmi les acquis de ces négociations, il y a eu également suspension temporaire de la  taxe de péage sur la route reliant Kalemie à Nyunzu. Une route délabrée qui cause des pertes aux commerçants. Il y a eu levée de la taxe qui était payée par caisse de poissons du lac Tanganyika. Cette taxe équivalait à 2000 Francs congolais et était payée sans document en retour.

Par Fidèle Bwirhonde

*Photo: Port de Kalemie, zoom-eco.net

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Entrepreneuriat : clôture de la 2ème édition du programme L-Impact à Lubumbashi

Les rideaux sont tombés sur la 2ème saison du programme « L-Impact ». Il s'agit d'un programme d'incubation dédié

Lire plus...

A qui profite l’exploitation artisanale du bois d’œuvre en RDC ?

L’exploitation artisanale du bois d’œuvre est l’une des activités les plus lucratives en République démocratique du Congo. Une étude

Lire plus...
Professeur Christian Kunda (à gauche)

Littérature : “Conscience bousculée”, le nouveau livre de Christian Kunda baptisé à Lubumbashi

Le titre est évocateur et invite à la curiosité. "Conscience bousculée" est un intitulé qui donne envie de lire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders