Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

In CD hebdo, Politique

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire de la ville depuis 2023. Sécuriser le travail du notaire et restaurer l’autorité notariale tout en redorant son environnement de travail, sont parmi ses combats. Cet éducateur civique dit tenir à la bonne gouvernance et au changement des mentalités.

Cet engagement qui se veut citoyen et civique devrait mettre fin aux manœuvres inciviques autour du service notarial à Lubumbashi. De la démultiplication illégale des sceaux à l’imitation des signatures, il y avait besoin d’un souffle nouveau.

“Entre morale et loi, il n’y a pas à choisir”

« Mon engagement est un combat et je le mènerai jusqu’au bout, rassure l’honorable notaire. J’ai commencé par connaître puis aimer mon travail afin de l’exécuter dans la légalité et la bonne moralité. Entre les deux, il n’y a pas à choisir. Le changement est possible. En tant que représentant du chef de l’État, du ministre de la justice, du gouverneur ou du maire de la ville, je me dois de rendre la république fier de son fils que je suis. C’est ma contribution à son honneur».

Ces dernières années, un désordre criant a entouré le service notarial de Lubumbashi. Du coup, certains documents pouvaient être authentifiés dans la rue ou derrière le bureau officiel. C’est le premier défi lorsque le notaire actuel entre en fonction. Étant de la maison, il connaissait tous les trous à boucher et il s’y atèle progressivement, assure-t-il.

« J’ai commencé par dementeler le réseau mafieux qui entourait nos bureaux et détournait la population qui avait besoin de nos services, explique le notaire. Avec l’aide de la police et autres collaborateurs, nous avons repris le contrôle de la situation. Nous pouvons reconnaître que ça va mieux. ».

De l’humide au sec, changement des sceaux

Kitwa Djombo David, encore insatisfait de ses propres résultats, poursuit ses réformes. Depuis le 19 juin 2024, l’homme a supprimé définitivement l’utilisation des sceaux humides. Autrefois de couleur rouge, les sceaux actuels sont sans encre ni couleur. Ils s’appliquent sèchement sur le document et s’y marquent définitivement. Mais pour quelle importance ?

Communiqué du Notaire de Lubumbashi, 2024
Communiqué du Notaire de Lubumbashi sur le changement des sceaux. *Ph.: Fidèle Bwirhonde

« C’etait la seule solution contre les cachets contrefaits. Ce type de sceau ne se fabrique pas au coin de la rue ni par n’importe qui. Pour nous, c’est un pas important contre la contrefaçon. Nous avons même changé la couleur de stylo, nous sommes passés au vert. »

Lire aussi : Pollutions minières : « Le Congolais vit chez lui comme s’il était en prison »

A cet effet, Kitwa Djombo David fait noter que tout citoyen de Lubumbashi et ses environs possédant un document qu’il n’a pas fait notarier suivant la voie légale devrait revenir pour se sécuriser. Et de même, il faut dénoncer les fraudeurs.

« Tout celui qui possède un docement notarié ou légalisé après le 19 juin 2024 avec un sceau à encre et les anciennes couleurs, doit savoir qu’il détient un contrefait. Il faut dénoncer ça et revenir tout recommencer. »

En 1997, Kitwa Djombo intègre le notariat de Lubumbashi comme chef de section. En 2003, il devient secrétaire du notaire avant de devenir lui-même notaire lorsque son titulaire postule comme sénateur, en décembre 2006. Ce dernier, ayant échoué aux élections, est revenu dans ses fonctions et Kitwa Djombo David redevint secrétaire, en juin 2007. En 2022, il remplace le notaire parti en retraite avant d’être confirmé dans ses fonctions 2023.

Par Fidèle Bwirhonde 

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Jacques Kyabula en conférence de presse

RDC : Jacques Kyabula et Daniel Bumba, deux gouverneurs à recadrer ?

Le vice-premier ministre et ministre congolais de l'intérieur est en colère. Peu après la prise officielle de leurs fonctions,

Lire plus...

RDC : Fulgence Muteba remplace Marcel Utembi à la tête de la CENCO

Les évêques de la RDC, réunis au sein de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) viennent de se

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders