Attaques de Kinshasa: « Des pertes inutiles en vies humaines » (Monusco)

In Actualités, Politique
Monusco

La mission de l’ONU en RDC, Monusco, a critiqué le recours aux armes létales lors des attaques des présumés miliciens Bundu dia Mayala. Des attaques presque simultanées à Kinshasa et dans le Kongo-Central. Au moins 13 personnes y ont péris, les assaillants, des policiers, mais aussi des civiles.

« La MONUSCO déplore les violences » de lundi 7 août. Déclaration faite au cours de son point de presse de mercredi 9 août 2017.

Un maintien de l’ordre disproportionné, selon la Monusco

La Monusco estime disproportionnée l’intervention de la police congolaise lors de cet évènement. « Le maintien de l’ordre doit se faire de façon proportionnée. » Pour elle, on « ne doit pas faire utilisation d’armes létales qui entraînent des pertes inutiles en vies humaines ».

La Monusco ne parle pas d’assaillants, comme la police, mais des « marcheurs ». Ils se sont dirigés « vers des lieux stratégiques comme la prison de Makala ». A la police, tout comme aux « marcheurs » par ailleurs, la mission de l’ONU en RDC déclare :

« L’expression des opinions et des positions politiques doivent se faire à travers des moyens pacifiques et dans le respect de l’ordre public ».

Lire notre article : « Attaques de Kinshasa : la thèse Kamuina Nsapu ne tient plus pour la police ».

La police a plutôt félicité ses éléments

Le 7 août, à Kinshasa, à Boma et à Matadi, au moins 13 personnes ont été tuées, selon la police. Il s’agit d’attaque des militants Bundu dia Mayala. Un mouvement du député Ne Muanda Nsemi, en cavale depuis son évasion de la prison de Makala en mai.

Certains d’entre eux portaient des armes à feu, calibre 12, a indiqué la police, comme pour justifier l’usage d’armes létales. Dans sa déclaration, le porte-parole de la police a même loué l’intervention de la police pour arriver à bout des « assaillants »

CD

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Jean-Marc Kabund

Démission de Jean-Marc Kabund : le compte Twitter compromis?

Vous avez sûrement entendu parler de la démission de Jean-Marc Kabund du poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale

Lire plus...
Haut-Katanga, cas suspects de Covid-19

Haut-Katanga : Accusée de détournement, l’assemblée provinciale s’explique

Au Haut-Katanga, le gouvernement provincial déclare avoir payé un 13è mois de salaire, fin 2021. Une faveur accordée aux

Lire plus...
Tech4Mining

« Tech4Mining », opportunité pour les Startups et PME du Katanga (Challenge !)

C’est un challenge que lancent le Ministère congolais du Numérique, la Coopération Allemande (GIZ) et Kinshasa Digital. Le programme

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders