Couvre-feu à Lubumbashi : des gens passent nuit chez un chauffeur

In Actualités
Bakata Katanga, Lubumbashi

Les conséquences du couvre-feu à Lubumbashi dépassent de plus en plus l’imaginable. Dans la nuit de lundi à mardi, quelques passagers du transport en commun ont dû passer la nuit chez un chauffeur.

La scène est peu habituelle à Lubumbashi. Une première dans la ville où, sur fond du couvre-feu, quelques Lushois ont passé nuit dans une parcelle d’un conducteur du taxi-bus.

Les hommes dans la véhicule, et les femmes sur des nattes

L’affaire est partie d’une nuit du lundi 21 décembre 2020. Abord d’une voiture censée le conduire chez lui, Gaston Kasongo et l’ensemble des passagers tenaient à relier le centre-ville de Lubumbashi au quartier Kasapa, dans la commune annexe. Sur la montre, 20 minutes restant avant 21h, l’heure du début du couvre-feu.

Lire | Risque de Corruption et Covid-19 : l’appel d’une ONG à Lubumbashi et à Kolwezi

Une course contre la montre est donc engagée. Seulement, à mesure que le Convoi s’avançait, le temps semblait courir très vite. A propos, Gaston Kasongo voyait déjà l’espoir de rejoindre sa maison s’envoler.

C’est surtout à voir des militaires arpenter les artères de la ville. Mais sûrement, les passagers ont poursuivi leur course. Conscients du tout même des risques de tomber sur des patrouilles.

Le convoi chez le chauffeur

Puis, au-delà de l’Université de Lubumbashi, une position de militaires, visiblement la dernière sur l’itinéraire, a fait bondir dans les rangs de Passagers.

Finalement cette nuit-là, tout le Convoi a dû passer nuit chez le chauffeur. Des hommes dans le véhicule, et les femmes sur des nattes. La nuit aura été longue.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Terrorisme à Beni

Du terrorisme à Beni: la thèse avance de plus en plus

Du terrorisme à Beni, et internationale, en plus. L'idée fait son bon nombre de chemin dans l'Est de la

Lire plus...
Fardc, bastion des ADF

Triste année 2020 pour Beni

L'année 2020 s'est achevée dans les larmes, dans le territoire de Beni, dans le Sud-Kivu. Entre 17 et 22

Lire plus...
Le RAM (Registre des appareils mobiles)

Le RAM toujours incompris en RDC

La taxe sur les téléphone, connue depuis peu sou l'appelant RAM, devrait rapporter quelques 533,5 millions de dollars à

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders