Passeport : un blocus imposé ? Des Congolais réagissent

In Actualités
Passeport

Depuis 4 mois, le gouvernement de la RDC ne délivre pas de passeport. Une rupture qui handicape fortement beaucoup de Congolais, et qui suscitent des interrogations.

D’autant que sans le passeport il est impossible de voyager à l’étranger. « j’ai besoin du passeport pour poursuivre mes études en Europe. Mais là je suis bloqué» regrette à Lubumbashi Augustin Musafiri. Une fraîche vingtaine, et diplômé en Bio-chimie.

Passeport congolais : des inquiétudes

Comme le cas d’ Augustin Musafiri, Ali Bomaye ne comprend pas « qu’il y a des Étudiants boursiers qui doivent aller à l’étranger pour leurs études. Et ne peuvent pas voyager, car il n’y a pas de passeport ». À lui de s’interroger encore « comment notre pays a du mal à résoudre des problèmes aussi élémentaires comme le passeport et le permis de conduire ?».

Parlant toujours de la rupture du passeport, Boniface Musavuli s’interroge aussi « comment un gouvernement peut-il se louper sur un dossier pareil?. Que font la ministre des affaires étrangères, le Premier ministre, le président, et leurs centaines de conseillers ?»

Lire | Passeportgate : les députés ont-ils plié devant She Okitundu ?

Alors que beaucoup s’interrogent, Francis Albem rappelle que « la baisse du passeport était une des priorités du candidat Fatshi du fait d’avoir vécu à l’étranger et connu les déboires de nos compatriotes avec nos consulats». Il note par ailleurs « qu’il fallait donc préparer la migration vers un autre fournisseur afin la fin du contrat Semlex. » SEMLEX étant un groupe de sociétés Belges spécialisé dans la production des passeports biométriques. Et dont le contrat en RDC avait expiré en Juin 2020.

Après SEMLEX, la RDC n’a plus de passeports

Sur ce point, Yoli Ndjoli constate qu’en RDC « L’ on prend des décisions de ne pas reconduire un contrat, sans savoir quand et comment on va pouvoir combler ce manque. Les gens se retrouvent à attendre leurs passeports…nous sommes incapables de planifier nos actions» se désole-t-il dans son tweet.

En ce qui concerne Patrick Kambuyi« la situation liée au passeport est une conséquence collatérale du Covid-19 un peu partout au monde. En plus en RDC, cela a coïncidé avec l’expiration du contrat avec la compagnie qui s’occupait de la fabrication».

Juste après l’expiration du contrat des sociétés SEMLEX, Marie Ntumba avait affirmé « nous avons désigné un nouveau chef de projet en remplacement de celui du Consortium des sociétés du groupe SEMLEX.» la ministre des affaires étrangères avait même précisé que c’est « pour superviser le transport. Faire l’état des lieux. Et réorganiser la gestion depuis la chaine d’approvisionnement, des consommables, jusqu’à la chaine de distribution des documents officiels et imprimés de valeur».

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

FCC

Serment de Hauts magistrats : les tensions montent d’un cran à Kinshasa

En RDC, les Hauts Magistrats nommés à la Cour Constitutionnelle prêtent serment Mercredi 21 Octobre au palais du peuple.

Lire plus...

Haut-Katanga : Gédéon Kyungu défie les services de sécurité

Recherché des services de sécurité Congolais, le chef de guerre Gédéon Kyungu affirme finalement être à Lubumbashi. Il l'a

Lire plus...

Projet de budget 2021: la gratuité de l’enseignement en danger ?

Vendredi 16 Octobre, la 53° réunion du conseil des ministres a adopté le projet de budget 2021. Un projet

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders