Haut-Katanga : Sixième remaniement au ministère de l’intérieur

In Actualités, Politique
Haut-Katanga

Eric Muta Ndala vient d’intégrer le gouvernement provincial du Haut-Katanga, ce 6 juillet 2022. Le gouverneur Jacques Kyabula l’a nommé ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation, affaires coutumières, droits humains et relations avec la société civile. C’est le sixème remaniement à ce ministère.

Eric Muta remplace Jean Lumbwe Mwanza, nommé en novembre 2021. Il n’aura pas fait une année à ce poste. Un nouveau remplacement qui interroge principalement sur les raisons. Le ministère de l’intérieur dans la Haut-Katanga semble stratégique jusqu’à devenir comme un poste tournant. Mais tout s’expliquerait par les nombreux défis de la gouvernance locale, mais cette fois le mal serait ailleurs.

Jacques Kyabula obligé de remplacer Jean Lumbwe ?

Dans une lettre du 1er juillet 2022 au gouverneur Kyabula, l’UNAFEC, parti de feu Kyungu Wa-Kumwanza a tout déclenché. La lettre évoquait un « manquement grave aux dispositions pertinentes des statuts de l’UNAFEC », manquement attribué à Jean Lumbwe qui était encore ministre de l’intérieur.

Selon le présidium de l’UNAFEC, Jean Lumbwe qui avait remplacé Thierry Michel Kikontwe à ce poste, se désintéresserait des activités du parti et ne donnerait plus le dixième de son salaire aux cotisations mensuelles, comme le voudrait le parti. Le nouveau ministre ne serait donc pas le choix du gouverneur.

Eric Muta, depuis 2021, assumait les fonctions de président fédéral de l’Union National des Fédéralistes du Congo (UNAFEC). Son prédécesseur est de la même structure politique de même que celui d’avant son prédécesseur.

Sa figure n’est pas du tout nouvelle dans la politique à Lubumbashi, il est connu comme un jeune « dynamique », mais il va pour la première fois assumer des responsabilités institutionnelles.

Le nouveau ministre de l’intérieur a des défis à relever

Eric Muta, nouveau ministre de l’intérieur du Haut-Katanga

Comme celui qu’il remplace, Eric Muta trouve le Haut-Katanga sous l’emprise de l’insécurité. Après un moment d’accalmie, la ville de Lubumbashi par exemple fait de nouveau face à la criminalité. Des cas de vol sont rapportés ces dernières semaines dans différents coins de la ville. La société civile locale a même alerté sur le retour de l’insécurité dans les communes Ruashi et Annexe.

« Chaque jour, nous recevons des nouvelles sur le cambriolage dans ces communes », explique Bertin Tshoz, team leader de la thématique sécurité du cadre de concertation de la société civile. Selon lui, les numéros d’intervention ne sont plus opérationnels.

Lire aussi : Jacques Kyabula fier d’avoir dompté l’insécurité dans le Haut-Katanga

«  Nous avons constaté que, a-t-il insisté, presque tous les numéros de la police d’intervention nocturne sont injoignables. La police intervient désormais avec retard alors que nous avions dépassé cette étape, même les jeeps ne sont plus disponibles. » Le nouveau ministre devra ainsi travailler pour mettre fin à cette situation.

Pour rappel, le ministère de l’intérieur du Haut-Katanga, depuis le début de Jacques Kyabula, a connu : Bobo Malulu, Fulbert Kunda, Thierry-Michel Kikontwe, Jean Lumbwe et maintenant Eric Muta.

Par Gloria Mpanga

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Lubumbashi, Shégués, RDC, crise de maïs

RDC Politique : le nouveau gouvernement Jacques Kyabula investi

Le gouverneur Jacques Kyabula a présenté, ce 10 juillet 2024, son programme pour les 5 années à venir à

Lire plus...
Haut-Katanga

Haut-Katanga : Jacques Kyabula a refait son gouvernement provincial

Après son interpellation à Kinshasa par le ministère de l'intérieur, Jacquemin Shabani (le 1er juillet 2024), le gouverneur du

Lire plus...

Lubumbashi : Kitwa Djombo David, le notaire du changement ?

Du haut de ses 27 ans dans les méandres du notariat de Lubumbashi, Kitwa Djombo David est le notaire

Lire plus...

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders