Braconnage : WWF se joint à la lutte de la RDC

In Environnement
Éléphants

Le Fonds Mondial pour la Protection de la Nature s’engage à lutter contre le braconnage en RDC. Pour y arriver, WWF compte responsabiliser les communautés locales.

Précisément, WWF veut mener sa lutte à travers un programme contre le braconnage, dirigé vers l’avenir. C’est le cas notamment d’aide et de remise des moulins aux peuples autochtones, pygmées.

Une démarche qui vise à accompagner les activités économiques des mutuelles de solidarité financière de proximité.

Des travaux stables de l’agriculture pour lutter contre le braconnage

D’où déjà la réhabilitation de certains tronçons de route à travers le pays, C’est selon WWF. Cette organisation non gouvernementale compte ainsi assurer la reconversion des communautés impliquées dans le braconnage.

Surtout aussi l’abandon progressif de ce phénomène. Et ce au profit des travaux stables de l’agriculture.

Puisqu’en RDC les braconniers, et les trafiquants illicites des essences forestières floristiques et fauniques seraient encore très actifs. Ils bénéficieraient même de certaines complicités au sein du gouvernement qui les équipent en armes pour braconner.

Pourtant la Convention de la Nature de Washington. Aussi la loi n°14/003 du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature protègent certaines espèces.

Un idéal qui manquerait cependant dans la pratique. Et les petits singes, comme les grands sont tous victimes du braconnage.

Sur ce point, on se souviendra qu’en septembre 2020 la police de frontière avait saisi 32 spécimens vivants de chimpanzés de mains des trafiquants illégaux. C’était à Chirundu, ville frontalière entre la Zambie et le Zimbabwe.

Tous étaient en provenance de la province du Haut-Katanga, dans le Sud-Est de la RDC. Dans ce pays, l’envoi serait passé par le poste frontalier terrestre de Mokambo. Et se dirigeait vers l’Afrique du Sud. Signe qui traduit par ailleurs une complicité interne des services nationaux.

Des pangolins aussi dans les collimateurs de braconniers

Par ailleurs, si le braconnage des primates en RDC alimente le commerce illégal international, c’est aussi le cas de pangolins. À propos, les Ecogardes du parc national de Garamba avaient saisi 56 Kg d’écailles de pangolins. Information qu’avait rapportée l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCN.

C’était le 9 Septembre 2020 en territoire de Niangara dans la province du Haut-Uélé. Ces écailles étaient stockées pour emprunter le poste frontalier d’Ariwara et Franchir la frontière Ougandaise.

C’est donc pour toutes ces raisons que WWF s’engage à mettre sur pied des stratégies de lutte contre le braconnage.

Cette organisation non gouvernementale a vu le jour en 1961. Elle est vouée à la protection de l’environnement, et au développement durable.

Elle compte aussi 6 millions de soutiens à travers le monde, travaillant dans plus de 100 pays. Et soutenant environ 300 projets environnementaux.

Rejoignez notre Newsletter!

Vous aimez les articles de Congo Durable? Inscrivez-vous dans la newsletter!

You may also read!

Corruption, Cobalt, Redevance minière

Redevance minière : la gestion des ETD ne rassure guère

Six organisations de la société civile demandent au gouvernement de la RDC de réagir pour éviter la Corruption et

Lire plus...

Intox! Pas de défense ayant consisté en une séance de danse à l’Unilu

« C'est une intox »! C'est ainsi que réagit Boniface Ruku, assistant à l'Unilu. Il est aussi secrétaire de

Lire plus...

UCOFEM sensibilise les journalistes contre la corruption à Lubumbashi

Les journalistes peuvent jouer un rôle important, par leur rôle éducatif, contre la corruption. Seulement beaucoup restent aphones sur

Lire plus...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Designed by SoftProviders